Business

Niger: dans des interviews, le général Tiani s’exprime sur le départ des troupes françaises

Premier exercice du genre pour le chef de la junte depuis le coup d’État du 26 juillet. Le général Abdourahamane Tiani a donné deux interviews samedi soir 30 septembre en haussa et en zarma à la télévision nationale Télé Sahel. Une nouvelle fois, il défend le coup d’État contre Mohamed Bazoum et s’exprime sur le départ prochain des troupes françaises. Il y a une semaine, le président français Emmanuel Macron a annoncé leur retrait d’ici à la fin de l’année des quelque 1 500 militaires présents au Niger. Et l’ambassadeur Sylvain Itté a quitté Niamey mercredi dernier.

Publié le :

2 mn

« Nous sommes dans les préparatifs en vue de leur départ », déclare le général Tiani. Désormais, selon le président de la transition, « c’est le peuple du Niger qui va dicter les relations futures avec la France. »

« L’ambassadeur français est parti il y a quelques jours. Les soldats français suivront bientôt sa trace. Plaise à Dieu, ils vont quitter le Niger. Les ressources du Niger appartiennent au peuple. Il y a des amis prêts à nous aider dans un politique gagnant-gagnant, dans le respect mutuel. La reprise de notre coopération avec la France dépend du peuple souverain. La colonisation est terminée. »

Pour lui, les militaires français n’ont pas tenu leurs promesses. « Non seulement ils n’ont pas chassé les terroristes, explique-t-il, mais les terroristes sont de plus en plus nombreux. »

Cette menace justifie le coup d’État d’il y a deux mois, selon le général Tiani. « Le pays risquait (…) de disparaître, nous avons décidé de prendre des mesures puisque les gens (au pouvoir) n’écoutaient pas leurs conseillers militaires ».

Autre reproche répété, « la dilapidation des deniers publics » par les dirigeants sous la présidence de Mohamed Bazoum.

Interrogé sur la suite de la transition annoncée pour durer trois ans maximum, le général Tiani assure : « Nous n’avons pas le droit de passer cinq années au pouvoir, il faut être élu pour cela ».

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button