Business

Une majorité de musulmans voient la laïcité comme « discriminatoire »

Y a-t-il plusieurs laïcités ? Alors que les oppositions au gouvernement dénoncent régulièrement une sorte de deux poids deux mesures concernant le traitement des religions en France, certains Français directement concernés font le même constat. Selon un sondage Ifop publié vendredi, 78 % des Français musulmans estiment que « la laïcité telle qu’elle est appliquée aujourd’hui par les pouvoirs publics est discriminatoire envers les musulmans ». Dans le détail, 44 % de cette portion de sondés jugent que la manière dont est appliquée la laïcité est « très discriminatoire » et 34 % « assez discriminatoire ».

Selon cette étude, 65 % des Français musulmans souhaitent que les couvre-chefs religieux puissent à l’avenir être portés par les élèves dans les collèges et lycées (73 % pour les vêtements amples type abayas et qamis). Ils sont par ailleurs 75 % à se dire favorables à la création de nouveaux jours fériés pour les religions minoritaires, et à l’autorisation des couvre-chefs religieux pour les athlètes aux Jeux olympiques.

Les trois quarts des personnes interrogées se déclarent aussi favorables au « financement public des lieux de culte et des religieux des principales religions (ex : curés, popes, rabbins, imams…) comme c’est le cas en Alsace-Moselle pour certains cultes ». Moins de la moitié (47 %) sont favorables à l’autorisation du port de vêtement dissimulant totalement le visage comme la burqa dans l’espace public.

Une vision trouble chez les jeunes

Ce sentiment discriminatoire n’est pas réservé aux musulmans. Une autre étude de l’institut Kantar, publiée le 30 novembre, montre en effet que 60 % des jeunes de 18 à 30 ans sont d’accord avec le fait que « la défense de la laïcité est instrumentalisée par des personnalités politiques et des journalistes qui veulent en fait dénigrer les musulmans ».

« La définition de ce qu’est avant tout la laïcité n’est pas consensuelle » chez les jeunes, souligne l’institut, puisque 29 % estiment qu’il s’agit de mettre toutes les religions sur un pied d’égalité, 27 % d’assurer la liberté de conscience et 22 % de séparer les religions de la sphère politique et de l’Etat.

Si 68 % des jeunes estiment que « la pratique de la laïcité devrait évoluer en France », les avis sont partagés entre aller vers plus de fermeté envers les expressions des identités religieuses (42 %) et plus de tolérance (35 %). Par ailleurs 43 % des jeunes Français se disent favorables au port de signes religieux ostensibles dans les lycées publics (31 % y sont opposés).

L’enquête Kantar Public pour le LACES (université de Bordeaux) et le GSLR, un laboratoire de recherche du CNRS et de l’Ecole pratique des hautes études, avec le soutien de l’Institut universitaire de France, a été réalisée du 14 au 16 juin 2023 auprès d’un échantillon de 1.000 jeunes de 18 à 30 ans, représentatif de la population des 18-30 ans en France.

L’étude Ifop pour Elmaniya.tv, chaîne laïque franco-arabe, a été réalisée du 21 au 29 novembre par questionnaire auto-administré en ligne auprès d’un échantillon de 1.002 personnes, représentatif de la population de religion musulmane vivant en France métropolitaine âgée de 15 ans et plus.




Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button