Business

Les universités appelées à sanctionner toute « dérive » après les propos « indécents » d’un professeur sur les attaques du Hamas

French Higher Education and Research Minister Sylvie Retailleau speaks during the presentation of the National Plan against racism, anti-semitism and ethnic discrimination for the 2023-2026 period, at the Arab World Institute (IMA) in Paris on January 30, 2023. (Photo by Emmanuel DUNAND / AFP)
EMMANUEL DUNAND / AFP French Higher Education and Research Minister Sylvie Retailleau speaks during the presentation of the National Plan against racism, anti-semitism and ethnic discrimination for the 2023-2026 period, at the Arab World Institute (IMA) in Paris on January 30, 2023. (Photo by Emmanuel DUNAND / AFP)

EMMANUEL DUNAND / AFP

Attaques du Hamas sur Israël : les universités appelées à sanctionner toute « dérive » après les propos « indécents » d’un professeur de Panthéon-Assas (Photo de la ministre Sylvie Retailleau)

ISRAËL – Une « particulière indécence ». La ministre de l’Enseignement supérieur Sylvie Retailleau a demandé, ce lundi 9 octobre, aux présidents d’université et directeurs d’établissements d’enseignement supérieur de « prendre toutes les mesures nécessaires » pour « veiller au respect de la loi et des principes républicains » face à des « dérives », après les attaques du Hamas sur Israël.

« Nous avons vu ces dernières heures de la part d’associations, de collectifs, parfois d’acteurs de nos établissements, des actions et des propos d’une particulière indécence », écrit-elle dans cette lettre adressée aux responsables d’établissements.

« L’apologie du terrorisme, l’incitation à la haine, à la violence ou à la discrimination sont interdites par la loi et doivent être sanctionnées », poursuit-elle. « Elles ne constituent pas des idées mais des transgressions intolérables de notre cadre républicain ». « Je veux redire la plus grande fermeté de l’État face à de telles dérives ».

« Je vais faire comme la rave »

En effet, plus tôt dans la journée, l’UEJF rapportait sur son compte Twitter des propos tenus par un professeur de l’université parisienne Panthéon-Assas pendant un cours. Ils ont été signalés auprès du ministère de l’Enseignement supérieur, selon BFMTV.

« Vous êtes en retard, je vais faire comme la rave », aurait-il notamment dit en référence à la tuerie qui a fait plus de 250 morts dans une rave party près de Gaza. Ou encore : « Il y a de l’électricité ici, c’est pas comme à Gaza », « Il faut des rockets pour vous réveiller ? »

La ministre de l’Enseignement supérieur, Sylvie Retailleau, s’est dite « furieuse » et « choquée » des propos du professeur, rapporte son entourage auprès de BFMTV.

« Renforcer la lutte contre les actes antisémites »

Sylvie Retailleau rappelle donc qu’« il appartient » aux chefs d’établissement d’enseignement supérieur « de prendre toutes les mesures nécessaires afin de veiller au respect de la loi et des principes républicains », « prévenir toute situation susceptible de causer un trouble à l’ordre public » et « garantir (…) des conditions d’études et de travail en toute sérénité et en toute sécurité ».

Elle les « invite à apporter à tout manquement les sanctions disciplinaires et suites judiciaires appropriées, y compris en les signalant au Procureur de la République en application de l’article 40 ».

La ministre ajoute avoir invité le président de l’Union des étudiants juifs de France à la rencontrer dans les prochains jours « pour renforcer notre action dans la prévention et la lutte contre les actes antisémites ».

À voir également sur Le HuffPost :

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button