Business

“C’est une honte”: l’appel d’une tante après l’enlèvement de son neveu français de 12 ans par le Hamas

Ayala Yahalomi Luzon a raconté l’enlèvement de son frère et de son neveu de 12 ans par les forces du Hamas. Sa belle-sœur et ses deux nièces ont réussi à s’échapper.

Un enfant français âgé de seulement 12 ans est porté disparu après l’attaque des forces du Hamas contre sa famille, selon sa tante Ayala Yahalomi Luzon. D’après cette dernière, des hommes du Hamas sont parvenus à se rendre au domicile familial de son frère Ohad à Nir Oz, tout près de la bande de Gaza.

“Samedi matin, le jour de l’attaque, mon frère défendait son foyer à l’extérieur de l’abri car il y avait un problème avec la porte”, a raconté Ayal Yahalomi Luzon.

“Il y a eu des tirs à l’extérieur et il a probablement été blessé. Après, ils ont réussi à entrer dans l’abri et ont emmené ma belle-sœur Batsheva et les trois enfants Eitan, 12 ans, Yahel 10 ans, et Leyel 1 an et demi”, a-t-elle confié sur i24 News.

De son côté, Esther, la grand-mère du jeune Eitan, a relaté à BFMTV la même scène: “À 9h du matin ils ont entendu des tirs sur leurs maisons, ils étaient dans un abri (…) Mon fils retenait la porte de la pièce blindée pour que les terroristes ne s’en prennent pas aux enfants.”

“Elles ont fait les mortes”

Ayal Yahalomi Luzon a elle poursuivi: “Ils les ont pris et les ont mis sur deux motos, une avec Batsheva et les deux filles et l’autre mot avec Eitan.”

“Ils ont juste roulé jusqu’à 200 ou 300 cents mètres de la barrière, et deux chars sont arrivés. La première moto s’est arrêtée, mais pas celle d’Eitan qui a franchi la barrière. Betcheva a réussi à s’échapper avec les deux filles. Elles ont couru dans les champs jusqu’à Nir Oz”, a-t-elle encore ajouté. “Elles ont fait les mortes. Il y avait beaucoup de terroristes au niveau de la barrière.”

“Deux terroristes sont arrivés et leur ont lancé ‘vous venez avec nous’. Elle a répondu ‘non’ […] Elles ont couru et sont tombées sur une base avec des soldats israéliens”, a enfin lancé Ayal Yahalomi Luzon. “Ohad a été laissé blessé dans la maison et lorsque nos forces sont entrées, Ohad n’était plus là. Je ne sais pas où sont Eitan et Ohad. C’est une honte, une honte.”

“Eitan a été mis sur un autre scooter en direction de Gaza, a ajouté sa grand-mère, nous sommes extrêmement inquiets.”

Deux Français tués et 14 disparitions “inquiétantes”

Depuis samedi, deux ressortissants français sont morts et 14 sont toujours portés disparus, a communiqué le ministère des Affaires étrangères.

“À cette heure, nous déplorons le décès de deux compatriotes et sommes sans nouvelles de quatorze autres dont la situation est considérée comme très inquiétante”, a affirmé le ministère.

Le Quai d’Orsay précise que “ce nombre est encore susceptible d’évoluer”.

“Les informations dont nous disposons nous permettent de considérer comme très probable l’enlèvement de certains d’entre eux, dont un enfant mineur de douze ans”, a-t-il encore ajouté.

Le ministère a renouvelé, par ailleurs, son appel “aux Français se trouvant actuellement en Israël à respecter les consignes d’extrême vigilance émises par nos équipes de l’ambassade de France à Tel-Aviv, le consulat général à Jérusalem et par les autorités israéliennes”.

Hugues Garnier et Théo Putavy

Top Articles



Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button