Business

Attentat à Paris : « Je n’ai plus de fils, je demande pardon à la France », pleure la mère du terroriste

C’est sans doute la personne qui le connaît le mieux au monde. Celle qui lui a donné la vie il y a vingt-six ans. Celle qui a tenté de lui transmettre les valeurs humanistes de la France, son pays d’adoption. Celle qui, aujourd’hui, ne veut même plus l’appeler son « fils » mais « l’individu ». Trop honte. Pendant sa garde à vue à la brigade criminelle, la mère d’Armand Rajabpour-Miyandoab, le jeune qui a tué à coups de couteau et de marteau un touriste et blessé deux autres personnes samedi 2 décembre au soir près du pont de Bir-Hakeim (Paris XVe), est revenue sur sa vie et l’éducation que son mari et elle ont inculquée à leurs enfants.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button