Business

Attentats de Bruxelles : la justice belge condamne Mohamed Abrini à 30 ans de prison, pas de peine supplémentaire pour Salah Abdeslam

Concernant Salah Abdeslam, la cour d’assises a renvoyé à une précédente condamnation belge prononcée en 2018. Il avait été condamné à 20 ans de prison pour une fusillade avec des policiers en mars 2016.


Publié



Mis à jour



Temps de lecture :
2 min

Salah Abdeslam à l'ouverture des débats au procès des attentats de Bruxelles (Belgique), le 5 décembre 2022. (ELISABETH DE POURQUERY / FRANCEINFO)

Le verdict est tombé après neuf mois de procès. Mohamed Abrini, “l’homme au chapeau” qui avait accompagné les deux jihadistes morts en kamikazes à l’aéroport de Bruxelles le 22 mars 2016, a été condamné vendredi 15 septembre de réclusion pour sa participation aux attentats. Concernant Salah Abdeslam, la cour d’assises n’a pas prononcé de nouvelle peine et a renvoyé à une précédente condamnation belge en 2018. Il avait été condamné à 20 ans de prison pour une fusillade avec des policiers en mars 2016. 

Le jihadiste français reste toutefois considéré par la justice belge comme un des co-auteurs des attentats de Bruxelles. La cour d’assises, qui a rendu son verdict après quatre jours de délibérations, n’a pas suivi les réquisitions du parquet fédéral qui avait requis la réclusion à perpétuité pour Salah Abdeslam et Mohamed Abrini. Salah Abdeslam est “très soulagé”, a commenté son avocat, Michel Bouchat, après le verdict.

Abdeslam et Abrini déjà condamnés à la perpétuité en France

Les deux hommes avaient déjà été condamnés en France en 2022 pour leur participation aux attaques du 13 novembre 2015 qui ont fait 130 morts. Salah Abdeslam avait été condamné à la réclusion à perpétuité incompressible. Mohamed Abrini avait quant à lui été condamné à la réclusion à perpétuité assortie d’une peine de sûreté de 22 ans.

En outre, parmi les accusés, trois ont été condamnés vendredi à la prison à perpétuité par la cour d’assises : Oussama Atar, jugé par défaut car présumé mort en Syrie, et Bilal El Makhoukhi, ainsi que Osama Krayem qui avait renoncé à se faire exploser dans le métro. Sofien Ayari, déjà condamné comme Salah Abdeslam pour la fusillade du 15 mars dans la commune bruxelloise de Forest, a bénéficié du même raisonnement juridique et aucune peine additionnelle n’a été prononcé à son encontre. Enfin, Ali El Haddad Asufi et Hervé Bayingana Muhirwa ont été condamnés à respectivement à 20 ans et 10 ans de réclusion.

Le matin du 22 mars 2016, deux hommes s’étaient fait exploser dans le hall des départs de l’aéroport de Bruxelles-Zaventem et un troisième, une heure plus tard, dans une rame de métro à la station Maelbeek. L’attaque avait fait 32 morts et des centaines de blessés. Mais la cour d’assises a dénombré 35 morts, estimant que trois décès intervenus plus tard avaient un lien direct avec les explosions.



Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button