Business

Bayonne : les investigations se poursuivent après l’assassinat d’un homme de 27 ans en pleine rue

Son nom a très vite circulé à travers le quartier Sainte-Croix, à Bayonne : l’homme abattu samedi, vers 17 heures, se nommait Abdelkrim Kharbouch. Il avait 27 ans. Il a été pris pour cible par une personne…

Son nom a très vite circulé à travers le quartier Sainte-Croix, à Bayonne : l’homme abattu samedi, vers 17 heures, se nommait Abdelkrim Kharbouch. Il avait 27 ans. Il a été pris pour cible par une personne armée d’un pistolet automatique, au bord de la petite allée du Téoulé, à l’extrémité de la Cité Breuer, non loin du bâtiment 7 de cet important ensemble urbain. Dimanche, les investigations confiées à la police judiciaire de Bayonne se poursuivaient pour tenter d’appréhender l’auteur des coups de feu. L’enquête est ouverte pour assassinat.

Le tueur a fait usage de son arme au moins six fois, « peut-être sept », indiquait samedi soir le procureur de la République Jérôme Bourrier, sous réserve de confirmation par la police technique. Il est en revanche établi que plusieurs projectiles ont atteint la victime, la blessant mortellement. Des balles se sont logées au niveau de son flanc gauche. Le décès n’a été déclaré par le médecin du Smur de Bayonne qu’après plus d’une heure de soins pour tenter de sauver le jeune homme.

Nuit calme

Les secours, hospitaliers et pompiers, ainsi que les forces de l’ordre, ont travaillé sur les lieux du crime dans des conditions délicates. Les coups de feu ont saisi tout un quartier et de nombreux habitants, parmi lesquels de la famille et des amis de la victime, se sont très vite portés sur les lieux. C’est dans ce contexte de vive émotion que les premiers gestes nécessaires à l’enquête et l’intervention des soignants ont été effectués.

La victime vivait dans les Hauts de Bayonne, les quartiers à la sociologie populaire situés au nord de la commune. Le mode opératoire oriente l’enquête vers un possible règlement de compte, sur fond de trafic de stupéfiants. Parmi les hypothèses étudiées, un possible différend d’ordre territorial et d’influence. Là encore, les investigations devront vérifier le mobile.

Dans la nuit de samedi à dimanche, des forces de sécurité publiques renforcées ont veillé à la sérénité du quartier Sainte-Croix. Aucun incident n’a été relevé.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button