Business

Privés de prof de français, ces collégiens ont interpellé Brigitte Macron avec brio

Deux mois sans professeur de français ? Une attente bien trop longue pour ces élèves d’un collège de l'Indre.
Francois LOCHON via Getty Images Deux mois sans professeur de français ? Une attente bien trop longue pour ces élèves d’un collège de l’Indre.

Francois LOCHON via Getty Images

Deux mois sans professeur de français ? Une attente bien trop longue pour ces élèves d’un collège de l’Indre.

EDUCATION – « Eksusé nou pour lai fote ». C’est avec un geste fort que les élèves de quatre classes d’un collège de Valençay, dans l’Indre, ont souhaité interpeller « toutes les instances » possibles de l’Éducation nationale pour obtenir une nouvelle professeur de français. Mais parmi les destinataires de cette lettre se trouvait également une ancienne professeur de français aujourd’hui Première dame, Brigitte Macron.

Dans une lettre volontairement truffée de fautes d’orthographe, trois classes de 6e et une classe de 3e du collège Alain-Fournier ont donc cherché à tirer la sonnette d’alarme par tous les moyens possibles comme le rapporte La Nouvelle République vendredi 8 décembre. Même s’il fallait contacter l’épouse du président de République pour arriver à leur fin.

Car suite à l’arrêt contraint de leur professeur actuelle, gravement malade, les collégiens sont privés de cours de français depuis le 17 octobre. Une raison qui a motivé Morgane, Maëly, Cléa et Eugénie, quatre élèves de ces différentes classes à écrire une lettre parsemée de fautes de français.

Ce qui donne notamment : « Nous voudrion une prof de Français, sela faie 2 mois que l’on a pas de prof de Franssais et nou trouvon sa inadmisible kar sela ora sureman un impacte pour no étude ». La suite de la lettre (présentée ici sans fautes) évoque la devise de la France : « Dans ’Liberté, Égalité, Fraternité’, nous entendons le mot ’Égalité’ mais en ce moment, nous ne sommes pas égaux scolairement car certains établissements ont français en ce cas ».

La lettre se conclut ensuite avec ironie par la fameuse phrase : « Eksusé nou pour lai fote ». De quoi donner mal à la tête… Et c’est bien le but. Malheureusement, l’histoire ne dit pas si Brigitte Macron a été touchée par ces mots d’élèves de 6e et 3e.

Deux remplaçants en renfort

Avec cette méthode radicale, les quatre classes concernées -tous les élèves ont signé le courrier- espéraient provoquer un électrochoc. Et ils ont visiblement eu gain de cause.

La Nouvelle République précise en effet que le service presse de l’académie d’Orléans-Tours leur a indiqué que des remplaçants avaient été appelés pour pallier cette absence devenue très handicapante pour les élèves.

Deux professeurs de français à mi-temps qui sont donc arrivés « dans l’établissement ce vendredi après-midi pour faire le point et prendre leur poste dès mardi prochain », comme l’indique l’académie. Dès mardi 12 décembre, les classes du collège de Valençay pourront enfin profiter de cours de français. Au moins jusqu’aux vacances de Noël, neuf jours plus tard…

À voir également sur Le HuffPost :

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button