Business

Bruno Guillon : “J’ai passé une demi-heure avec un pétard sur le front”… L’animateur raconte l’agression de sa famille en pleine nuit

l’essentiel
L’animateur de France 2 et Fun Radio a été séquestré avec sa famille à son domicile dans les Yvelines dans la nuit de mardi à mercredi. De retour à l’antenne sur Fun Radio ce jeudi matin, il a réagi pour la première fois.

C’est avec la bonne humeur et le sourire qui le caractérisent que Bruno Guillon a pris l’antenne de Fun Radio à 6 heures, ce jeudi matin, pour son émission “Bruno dans la radio”. Bruno Guillon avait été absent mercredi à la suite de l’irruption de quatre hommes armés à son domicile dans la nuit du 26 au 27 septembre.

Dès sa prise d’antenne, Bruno Guillon a réagi : “J’ai retenu deux choses de ce truc. On est riche que de ses amis. Merci pour tous les messages que vous m’avez fait parvenir. L’amour des gens, c’est ce qu’il y a de plus important. J’ai reçu des milliers de messages de mes proches et beaucoup de gens que je ne connais pas, qui sont des auditeurs ou des téléspectateurs”. Il a poursuivi avec humour : “Et la seconde chose que je retiens, c’est qu’il faut garder un slip quand on dort. On ne sait jamais comment on peut être réveillé le matin ! Je ne dormirai plus jamais nu”.

A lire aussi :
Bruno Guillon : séquestration, montres de luxe et des milliers d’euros volés… ce que l’on sait sur le “home jacking” chez l’animateur

Il a poursuivi avec un peu plus de sérieux : “J’ai passé une demi-heure avec un pétard sur le front, les mains dans le dos et à poil. J’ai été bouleversé, ma famille aussi, mais on est en vie et c’est l’essentiel”.

Dans la nuit de mardi à mercredi, à Tessancourt-sur-Aubette dans les Yvelines, quatre hommes étaient entrés au domicile de l’animateur de France 2, Fun Radio et RTL par une fenêtre du rez-de-chaussée. Ils avaient réveillé Bruno Guillon en plaçant une arme de poing contre son visage puis avaient ligoté et bâillonné sa femme et son fils de 14 ans. La famille n’a pas subi de violences physiques.

Les malfaiteurs ont emporté des bijoux, des montres et des sacs de luxe. La première estimation du préjudice se chiffre à environ 80 000 euros.

Les quatre individus sont activement recherchés. Une enquête pour vol à main armée en bande organisée et séquestration est ouverte par le parquet de Versailles.



Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button