Business

“C’est choquant”: Gérald Darmanin condamne les selfies de policiers avec Jordan Bardella

Le ministre de l’Intérieur a annoncé ce mardi avoir demandé à son administration “de prendre des sanctions” contre des policiers ayant pris des photos avec le président du Rassemblement national.

Une séquence qui déplaît au ministre de l’Intérieur. Ce mardi 10 octobre, Gérald Darmanin a largement condamné les images reprises par plusieurs médias où l’on voit des forces de l’ordre en uniforme prendre des selfies avec le président du Rassemblement national Jordan Bardella à l’occasion du 32e sommet de l’élevage à Cournon-d’Auvergne, dans le Puy-de-Dôme.

“C’est très choquant. J’ai demandé à l’administration de prendre des sanctions”, a-t-il lancé chez nos confrères de “Quotidien” sur TMC.

Le devoir de réserve mis en cause

Le locataire de la place Beauvau a expliqué que “les forces de l’ordre votent comme tout citoyen pour qui elles veulent” mais elles sont soumises à un devoir de réserve.

“Les policiers, est-ce qu’ils ont droit de montrer dans la fonction une opinion politique? Non”, a-t-il expliqué.

Tout agent public, qu’il soit fonctionnaire ou contractuel, doit en effet “faire preuve de réserve et de retenue dans l’expression écrite et orale de ses opinions personnelles”, rappelle le site de l’administration française. Cela s’applique pendant et en dehors du temps de travail.

La préfecture du Puy-de-Dôme a indiqué à France Bleu Pays-D’Auvergne qu’une enquête administrative a été ouverte. D’après la radio locale, au moins cinq fonctionnaires sont mis en cause. Cette procédure peut mener à un avertissement, un blâme, une exclusion temporaire de fonctions de un à trois jours ou un conseil de discipline.

Top Articles

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button