Business

Corps calcinés en Isère : « intelligent mais ambivalent », qui est Valentin, 15 ans, qui a avoué avoir tué ses parents ?

L’audition de son grand frère, Titouan (17 ans), à la maison le week-end précédent, apportera certainement des éclaircissements sur le contexte familial.

Le procureur de Grenoble devrait apporter de nouvelles précisions sur les circonstances de ce drame.

Ce qu’il s’est passé

Lundi 27 novembre, à Châteauvilain, en Isère, Valentin, armé du fusil de chasse de son père, aurait tiré mortellement sur ses parents alors qu’ils se trouvaient dans leur chambre. Puis l’adolescent aurait mis le feu à la maison avant de prendre la fuite dans la voiture Citroën Picasso de son père jusque dans la Drôme où le véhicule a été découvert accidenté à Sainte-Uze.

C’est finalement à plus de 300 kilomètres du Nord-Isère, qu’il a été retrouvé et arrêté samedi par les gendarmes de la section recherche et du Groupe d’observation et de surveillance (GOS) de Montpellier.

Plusieurs personnalités ?

Selon des éléments de l’enquête recueillis par « Le Dauphiné libéré », Valentin aurait expliqué vouloir refaire sa vie, tout détruire et recommencer. Il aurait eu des idées suicidaires une fois le crime commis, avant de se raviser et de tout vouloir faire disparaître en mettant le feu à la maison familiale. Et de partir loin.

« L’adolescent, présente un profil très intelligent mais ambivalent, serait très affecté en racontant la nuit meurtrière, tout en tenant le choc face aux enquêteurs de la Section de Recherche de Grenoble. Il aurait surtout confié qu’il était habité de plusieurs personnalités, dont l’une particulièrement méchante. Les expertises psychiatriques confirmeront, ou non, une éventuelle maladie mentale.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button