Business

Coup de filet anti-pédocriminalité: un homme filmait les enfants dans le dortoir de l’IME où il travaillait

80 hommes soupçonnés de pédocriminalité ont été interpellés cette semaine en France lors d’une large opération menée par l’Office des mineurs (Ofmin) de la police judiciaire. Parmi eux, un surveillant dans un foyer d’enfants en situation de handicap

Une opération “jamais vue” en France selon le commissaire chargé de sa coordination. 80 hommes soupçonnés de pédocriminalité ont été interpellés cette semaine en France dans 53 départements par le nouvel Office des mineurs (Ofmin) de la police judiciaire.

Parmi eux, un élu, des professeurs d’école, des entraîneurs sportifs ou encore un surveillant dans un foyer d’enfants en situation de handicap. Le profil de ce dernier a été dévoilé par le parquet de Saint-Étienne ce lundi 11 décembre.

Âgé de 55 ans, il “téléchargeait des photographies et vidéos à contenu pédopornographique depuis de longues années, et transmettait parfois ces contenus à d’autres par internet”.

Il sévissait aussi dans le cadre de ses fonctions. L’examen de son téléphone a révélé qu’il filmait les enfants dans leur dortoir au sein de l’institut médico-éducatifs (IME) de La Ceriseraie à Bessenay dans le Rhône “où il exerce depuis septembre 2023” en tant que gardien de nuit.

“Aucune atteinte ou agression sexuelle sur mineur n’a été révélée”

Outre sa mise en examen le 7 décembre dernier pour “détention et offre d’images ou représentations de mineurs présentant un caractère pornographique, et consultation habituelle de services de communication au public en ligne mettant à disposition l’image ou la représentation de mineurs présentant un caractère pornographique”, cet homme est aussi inquiété pour “atteinte à l’intimité de la vie privée” de ces enfants.

Le quinquagénaire est également au contact d’enfants en tant qu’AESH, accompagnant d’élève en situation de handicap, dans deux écoles primaires – de Civens et de Rozier-en-Donzy (Loire) – mais “en l’état des investigations, aucune infraction n’a été commise par l’intéressé dans le cadre de ce travail”, souligne le communiqué.

“À ce stade, aucune atteinte ou agression sexuelle sur mineur n’a été révélée”, est-il précisé.

Le mis en examen, placé en détention provisoire, a reconnu l’ensemble des faits qui lui sont reprochés tout en affirmant ne jamais avoir eu de contact sexuel avec des mineurs.

Maxime Brandstaetter avec Juliette Brossault

Les plus lus

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button