Business

Crise climatique : “Il faut cogner Total, BNP et Crédit agricole” en taxant “les superprofits”, déclare Yannick Jadot


Publié



Durée de la vidéo :
10 min

Yannick Jadot, sénateur écologiste de Paris, était l'invité des "Quatre Vérités" sur France 2, mercredi 29 novembre. -
Crise climatique : “Il faut cogner Total, BNP et Crédit Agricole” en taxant “les superprofits”, appelle le sénateur écologiste Yannick Jadot

Yannick Jadot, sénateur écologiste de Paris, était l’invité des “Quatre Vérités” sur France 2, mercredi 29 novembre. –
(France 2)

“L’argent public finance aujourd’hui des groupes qui sont en train de remettre en cause nos conditions de vie”, déplore le sénateur écologiste, invité des “Quatre Vérités” sur France 2, mercredi.

La COP28 s’ouvrira jeudi 30 novembre à Dubaï (Emirats arabes unis). “Ça fait 28 ans qu’on négocie le climat, et on voit qu’on prend toujours plus de retard, donc c’est extrêmement inquiétant”, a alerté Yannick Jadot dans les “Quatre Vérités” sur France 2, mercredi 29 novembre. Afin de répondre au défi climatique, “il faut cogner Total, BNP et Crédit agricole”, a lancé le sénateur écologiste de Paris. Pour ce faire, “il faut taxer les superprofits”, a-t-il enjoint.

“Ils bénéficient d’aides d’Etat, de subventions, de crédits d’impôt, d’exonérations de cotisations. Au fond, l’argent public finance aujourd’hui des groupes qui sont en train de remettre en cause nos conditions de vie”, a déploré Yannick Jadot. “A un moment donné, il faut que le gouvernement se dise que ces groupes-là participent du malheur du monde, de l’effondrement climatique”, a-t-il ajouté.

“Tripler les énergies renouvelables”

“On a l’impression que nos sociétés, nos économies, font un refus d’obstacle par rapport aux défis climatiques”, a regretté l’ancien candidat à la présidentielle. Yannick Jadot a également appelé à un “traité de non-prolifération des énergies fossiles” et à “tripler les énergies renouvelables” au niveau mondial, mais aussi à “investir dans la sobriété et l’efficacité énergétique”.



Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button