Business

“Des pluies orageuses qui vont durer des heures” : quels seront les secteurs les plus touchés par l’épisode cévenol ?

Après des averses modérées ce mardi 17 octobre, les départements de l’Hérault, Gard et de l’Ardèche vont faire face à de fortes pluies dans les prochains jours en raison d’un épisode cévenol.

“C’est le schéma classique d’un épisode cévenol. L’eau de la Méditerranée est plus chaude que la température du continent et s’évapore donc. Si les conditions sont favorables les pluies vont remonter et rester bloquer au-dessus du relief cévenol, provoquant ainsi des fortes pluies.” Difficile d’être plus concis que le technicien du climat et de l’atmosphère Cyril Wuest.

De fortes averses orageuses mercredi

Alors que des averses ont définitivement mis un terme aux températures estivales ce mardi, les prévisions des prochains jours sont pessimistes. Le soleil ne devrait pas faire son retour de sitôt. Pire encore, l’Hérault et le Gard ont été placés en vigilance orange “pluie et inondation” pour la journée de ce mercredi à compter de 10 h.

Météo France s’attend à “150 à 200 mm de précipitations sur les Cévennes et leur piémont, avec des pointes possibles à 250 mm localement”. Pour comparer, “ce qui va tomber en 48 h, c’est l’équivalent d’un mois et demi. Les pluies seront orageuses et vont durer des heures”, annonce le météorologue.

Le jeudi devrait être plus calme. “Les averses seront toujours présentes mais moins fortes”, détaille l’hydrologue montpelliérain Yves Tramblay. Pour cette journée, les entrées maritimes responsables des pluies commencent à se décaler vers l’est. L’Hérault devrait être moins concerné. “Alès sera bien plus impacté que Montpellier ou Nîmes”, précise Cyril Wuest.

Des risques de crues

La nuit de jeudi à vendredi risque ensuite d’être mouvementée. Des averses orageuses sont prévues et pourraient engendrer des crues. “Il y a des risques de débordements potentiels, surtout sur les zones touchées le 16 septembre dernier (où il y avait déjà eu de fortes pluies, NDLR), notamment vers Lodève et Bédarieux”, analyse Alix Roumagnac, météorologue et fondateur de Predict Services, une entreprise héraultaise spécialisée dans le climat.

En parallèle, les averses devraient se décaler sur la région Paca et se calmer à partir de samedi. Elles pourraient permettre de “recharger en partie les nappes phréatiques qui sont à des niveaux très bas à cause de la sécheresse de cet été”, se réjouit Yves Tramblay. Toutefois, quand les pluies sont trop intenses, elles “ne permettent pas à l’eau de pénétrer dans les nappes, nuance Cyril Wuest. L’eau ne fait alors que ruisseler en surface.”

La suite après cette semaine de précipitations ? “Possiblement d’autres épisodes cévenols, car la mer va rester chaude. Il y a donc le potentiel qu’il y ait de nouvelles fortes pluies si des dépressions sont de passages”, conclut Alix Roumagnac.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button