Business

DIRECT. Attentat près de la tour Eiffel : une enquête judiciaire ouverte en Allemagne

Des investigations lancées outre-Rhin. Le parquet fédéral allemand a annoncé lundi 4 décembre avoir ouvert une enquête sur l’attentat à Paris non loin de la tour Eiffel, lors de laquelle un touriste germano-philippin a été tué par un Français connu pour islamisme radical et atteint de troubles psychiatriques. Cette enquête, justifiée par la nationalité allemande de la victime, se déroulera parallèlement à celle confiée en France au parquet national antiterroriste. Dimanche, le chancelier Olaf Scholz s’était dit “bouleversé” par cette attaque. Suivez notre direct.

Les gardes à vue se poursuivent. Toujours en garde à vue, Armand R.-M., l’homme suspecté d’être à l’origine de l’attaque au couteau n’a pas choisi de garder le silence et “s’explique”, lundi 4 décembre, a appris franceinfo selon une source proche de l’enquête. En parallèle de son interrogatoire, trois autres personnes, membres de sa famille ou de son entourage, sont aussi en garde à vue, a ajouté cette même source. 

“Il y a manifestement eu un ratage psychiatrique”, selon Gérald Darmanin. Interrogé sur le profil d’Armand R.-M., suspecté d’être l’auteur de l’attaque au couteau près de la tour Eiffel, samedi, le ministre de l’Intérieur a affirmé sur BFMTV lundi matin que la mère du suspect n’avait pas accepté la proposition d’hospitalisation formulée par la DGSI, qui “avait proposé une hospitalisation par tiers”.

Un parcours conforme au droit, pour Olivier Véran. De son côté, le porte-parole du gouvernement, a estimé lundi sur RTL que “les éléments préliminaires montrent que les parcours médical, administratif et pénal (…) ont été conformes à ce qui était possible avec l’état du droit”. Diagnostiqué “pour une pathologie psychiatrique”, il a “respecté ce que prévoit la loi” et été “suivi étroitement par les services de renseignement”, a poursuivi Olivier Véran. Toutefois, “il a pu tuer, donc cela pose la question de comment il a été tué”, a reconnu le ministre.



Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button