Business

DIRECT. Attentat dans un lycée d’Arras : “Nous serons au rendez-vous pour assurer votre sécurité”, promet Elisabeth Borne aux enseignants

“Je veux le dire à tous les enseignants : nous serons au rendez-vous pour assurer votre sécurité.” La Première ministre, Elisabeth Borne, a promis, samedi 14 octobre, que les autorités “ne céderont rien à la violence”, au lendemain de la mort d’un professeur poignardé à mort par un jeune homme radicalisé devant le lycée Gambetta-Carnot d’Arras (Pas-de-Calais). “L’école est un sanctuaire, elle doit être protégée des brutalités, de la violence et du fanatisme. Nous ferons tout ce qui est nécessaire”, a-t-elle assuré, à la Sorbonne, à Paris, lors de la remise d’un prix en hommage à Samuel Paty. Suivez notre direct.

Un temps de recueillement sera organisé lundi. Les cours seront annulés dans les collèges et les lycées, lundi, entre 8 heures et 10 heures, pour permettre un temps d’échange entre les enseignants, a annoncé samedi le ministre de l’Education nationale, Gabriel Attal, dans un document envoyé à la communauté éducative et consulté par franceinfo. “Vous avez besoin de vous retrouver, d’échanger, de préparer au mieux le retour des élèves”, écrit-il, ajoutant qu’une minute de silence aura lieu à 14 heures. En primaire, l’échange entre professeurs aura lieu sur la pause de la mi-journée, avant un temps d’hommage qui devra “tenir compte de l’âge des élèves”.

Dix personnes sont désormais en garde à vue. Ils ne sont plus neuf, mais dix en garde à vue dans le cadre de l’enquête au lendemain de l’attaque terroriste qui a coûté la vie à un professeur de français dans un lycée d’Arras, a appris franceinfo de source proche de l’enquête. Le principal suspect, Mohamed M., continue de garder le silence. Agé de 20 ans, cet ancien élève de l’établissement avait récemment été fiché S pour radicalisation.

 “Jusqu’à 7 000 soldats de la force Sentinelle” vont être déployés sur le territoire. Ces soldats seront “déployés d’ici à lundi soir et jusqu’à nouvel ordre”, a précise l’Elysée samedi, confirmant une information de RTL. La France est passée vendredi en alerte “urgence attentat”, le niveau le plus élevé du dispositif Vigipirate, qui permet la mobilisation de moyens exceptionnels.



Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button