Business

DIRECT. Attentat à Arras : trois personnes remises en liberté, dont la mère et la sœur du suspect

Dans l’enquête sur l’attentat du lycée d’Arras, qui a coûté la vie à un enseignant et blessé trois autres personnes, la mère et la sœur de Mohamed M., l’assaillant interpellé vendredi, ont été remises en liberté, a appris franceinfo de source proche de l’enquête lundi. Elles étaient toutes les deux placées en garde à vue depuis vendredi, jour de l’attaque. Un détenu radicalisé, qui échangeait Mohamed M. sur des réseaux sécurisés, a également été relâché sans poursuites et est retourné en détention, appris France télévisions de sources concordantes. Suivez notre direct.

Emmanuel Macron présent aux obsèques de Dominique Bernard. Les obsèques de Dominique Bernard a, l’enseignant assassiné vendredi dans un attentat jihadiste, se dérouleront jeudi à 10 heures à la cathédrale d’Arras (Pas-de-Calais) et seront présidées par Olivier Leborgne, évêque de la ville, annonce l’évêché à France Télévisions. Emmanuel Macron sera présent lors de cette cérémonie.  

Le maire d’Arras propose de renommer le lycée Gambetta-Carnot au nom de Dominique Bernard. Frédéric Leturque, a proposé au conseil régional des Hauts-de-France et au rectorat de Lille de renommer le lycée Gambetta-Carnot en hommage à Dominique Bernard, a-t-il annoncé lundi dans un communiqué. “Il s’agirait pour Arras et pour la France de ne jamais oublier, de montrer que nous sommes debout et d’affirmer que nous ne céderons jamais face à l’obscurantisme”, déclare le maire.

Une minute de silence en hommage à Dominique Bernard et Samuel Paty. Les établissements scolaires ont observé une minute de silence, à 14 heures, en hommage à Dominique Bernard. Elisabeth Borne et Gabriel Attal étaient au collège du Bois d’Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), l’établissement où exerçait Samuel Paty, lui aussi assassiné dans un attentat islamiste il y a trois ans jour pour jour. La Première ministre a prononcé un court discours en hommage aux deux enseignants. Jamais la barbarie ne l’emporte face au savoir. Jamais la République ne pliera face au terrorisme”, a-t-elle déclaré.

L’alerte à la bombe levée. Les élèves et les professeurs ont regagné le collège lycée Gambetta-Carnot, à Arras (Pas-de-Calais), lundi peu après midi, selon les observations des journalistes de franceinfo sur place. Dans la matinée, environ 300 personnes ont évacué les bâtiments de la cité scolaire, selon la police, après une alerte à la bombe. Les enseignants et les élèves ont été mis à l’abri le temps des vérifications nécessaires. 



Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button