Business

DIRECT. Projet de loi immigration: Darmanin appelle à ne pas “refuser le débat”

Gérald Darmanin appelle les députés à faire de la France “le plus beau pays du monde” en légiférant sur l’immigration

“Faison de la France le plus beau pays du monde en s’écoutant”, pour parvenir à débattre de la loi immigration, a demandé Gérald Darmanin aux députés pour conclure son discours.

Les parlementaires pourraient décider de couper court aux débats en votant en faveur d’une motion de rejet.

C’est désormais au tour de plusieurs députés de la majorité de s’exprimer avant que les oppositions ne montent à la tribune.

Gérald Darmanin annonce “dans les tous prochains temps” une loi pour réformer l’aide médicale d’État

Le Sénat a voté pour mettre fin à l’Aide médicale d’État, avant d’être rétoquée devant la commission des Lois à l’Assemblée nationale. Un rapport commandé par le gouvernement a conforté ce dispositif tout en préconisant son resserrement.

“Le gouvernement s’engage dans les tous prochains temps à répondre aux questions sur une évaluation et une réforme de l’AME”, a expliqué le ministre de l’Intérieur, en évoquant “le dépôt d’un texte” début 2024.

Gérald Darmanin veut “des compromis pour l’intérêt des Français” et promet que “le débat n’est pas terminé”

Manifestement soucieux de présenter une posture d’ouverture, Gérald Darmanin a assuré que le projet de loi immigration “n’est pas figé”. “Le débat n’est pas terminé”..

“Des compromis doivent être faits. Nous y sommes prêts”, a encore précisé le locataire de la place Beauvau.

Darmanin juge que “refuser le débat” sur l’immigration, “c’est refuser ce que demandent les Français”

“Refuser le débat, c’est refuser ce que demandent les Français”, a avancé le ministre de l’Intérieur.

Ses propos visent à convaincre le RN et les LR à ne pas voter la motion de rejet. En cas de vote pour cette motion de rejet, le texte retournerait immédiatement au Sénat.

On vous explique tout ici.

Plus d’informations ici.

Pour Gérald Darmanin, l’immigration est “la grande question de notre temps”

“La souveraineté d’un peuple subsiste dans sa capacité à fixer des règles”, a lancé Gérald Darmanin en guise d’introduction.

L’immigration est “la grande question de notre temps”, a encore avancé le ministre de l’Intérieur.

Gérald Darmanin présente la loi immigration et espère éviter une motion de rejet

Le ministre de l’Intérieur vient d’arriver à la tribune de l’Assemblée nationale.

Il va s’atteler à convaincre du bien-fondé du projet de loi immigration alors qu’une motion de rejet qui stopperait net tous les débats va être soumise au vote des députés autour de 18h30.

La vice-présidente de la Ligue des droits de l’Homme dénonce “une ignominie”

“Ce projet était une ignominie dès le départ et il a été profondément durci au Sénat”, dénonce Marie-Christine Vergiat, vice-présidente de la Ligue des droits de l’Homme.

Laurent Jacobelli affirme que la loi immigration “ne fera qu’aggraver la submersion migratoire”

Le porte-parole du RN et député Laurent Jacobelli a dénoncé sur la radio locale Lor’FM un projet de loi qui “ne fera qu’aggraver la submersion migratoire”.

La régularisation de sans-papiers dans les métiers en tension prévue par le texte va créer “une voie d’immigration supplémentaire”, a-t-il jugé.

Un collectif de syndicats et d’associations manifeste contre la loi immigration

Une quarantaine d’organisations réunies au sein du collectif Uni·e·s contre l’immigration jetable, dont fait partie notamment la CGT, appelle au rejet du texte et manifeste devant l’Assemblée nationale.

Aurélien Pradié appelle à “l’intransigeance” sur l’immigration

“Certains expliquent qu’il faut se contenter de petits pas et de faibles compromis. Ils ont démissionné”, a dénoncé sur X le député LR Aurélien Pradié, à quelques heures de l’examen à l’Assemblée du projet de loi immigration.

“Ils gèrent la fatalité, à grand renfort de tactiques et d’illusions. Pour relever le pays, la seule voie possible, c’est l’intransigeance”, écrit l’élu du Lot.

Une large majorité des élus du groupe Les Républicains (entre 53 et 59, sur 61) pourrait voter contre le projet de loi, selon nos estimations.

Alexis Corbière dénonce un texte dont “les seuls vainqueurs seront l’extrême droite”

Le député LFI a justifié sur France Inter son intention de voter contre le projet de loi immigration.

Ce texte “va alimenter une conversation dont, à l’arrivée, les seuls vainqueurs seront l’extrême droite”, a-t-il jugé.

Yaël Braun-Pivet estime que voter une motion de rejet serait “incompréhensible”

La présidente de l’Assemblée nationale appelle les députés à “débattre” et à ne pas “se tirer une balle dans le pied”, en adoptant la motion de rejet présentée par les écologistes.

Retrouvez ici la réaction complète de Yaël Braun-Pivet

Motion de rejet: crash-test pour l’exécutif

Le groupe écologiste présente ce lundi une motion de rejet préalable, dont l’adoption conduirait à arrêter directement l’examen de ce texte majeur du gouvernement, sans forcément entraîner la fin de son parcours parlementaire.

Si ce scénario n’est qu’une hypothèse, il est impossible de définitivement l’écarter. Pour qu’il se réalise, les différents groupes de gauche, ainsi que le Rassemblement national et une partie du groupe Les Républicains devront voter favorablement la motion de rejet. En face, le camp présidentiel, en situation de majorité relative, n’est pas maître de son destin.

Retrouvez ici notre analyse sur la motion de rejet

Le gouvernement a-t-il la majorité pour faire passer son texte? Notre estimation BFMTV

Le service politique de BFMTV a contacté de nombreux députés pour leur demander leur position sur le projet de loi immigration tel qu’il a été modifié par la commission des Lois de l’Assemblée nationale après son adoption par le Sénat.

Nous avons également recensé les différentes prises de position des parlementaires, par exemple dans la presse ou sur les réseaux sociaux. Et selon nos estimations, la victoire est loin d’être acquise pour l’exécutif.

Cliquez ici pour découvrir le décompte de BFMTV

Élisabeth Borne écarte l’option du 49.3

La Première ministre, Élisabeth Borne, ne souhaite pas recourir au 49-3 pour faire adopter le projet de loi immigration.

Selon les informations de BFMTV, Élisabeth Borne estime qu’il faut aller au vote sur ce texte qu’elle qu’en soit l’issue, pour responsabiliser chacun. Car pour la cheffe du gouvernement, la situation est différente de celle des textes budgétaires où le 49.3 est systématiquement déclenché pour éviter le blocage du pays.

Lisez ici notre décryptage

OQTF, titre de séjour… Ce que contient le projet de loi immigration

Faciliter les expulsions des étrangers condamnées, octroyer des titres de séjour dans les métiers en tension… Les députés vont se pencher sur un texte maintes fois remanié au cours de la navette parlementaire entre Sénat et Assemblée nationale.

Retrouvez notre résumé du projet de loi ici

Le projet de loi immigration arrive à l’Assemblée, moment de vérité pour l’exécutif

Bonjour à tous et bienvenue dans ce direct consacré à l’examen du projet de loi immigration du gouvernement à l’Assemblée nationale.

Quelque 2.600 amendements doivent être examinés par les députés. La majorité espère un vote avant Noël.

Mais les débats pourraient tourner court. Après une prise de parole du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin à 16 heures, le texte sera suspendu au vote d’une motion de rejet préalable déposée par les écologistes.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button