Business

DIRECT. Vague de chaleur : des records pour un mois de septembre battus à Chartres, à Sens ou encore à Torcy

Des pics observés dans une vingtaine de stations météo françaises. La journée du vendredi 8 septembre a vu tomber de nombreux records de chaleur pour un mois de septembre, comme l’a relevé Météo-France dans plusieurs villes. Il a par exemple fait 35,5°C à Chartres (Eure-et-Loir) contre 34,6°C le 5 septembre 2022, ou encore 36,5°C au Jardin du Luxembourg, à Paris, contre 35,7°C pour le précédent record, qui datait du 15 septembre 2020. Suivez notre direct.

Vigilance orange maintenue pour 14 départements de l’Ile-de-France et du Centre-Val-de-Loire. C’est qu’a annoncé Météo-France, après avoir réactualisé ses prévisions. Durant la nuit, le thermomètre devrait grimper encore plus haut que les nuits précédentes dans ces deux régions. La vigilance jaune est par ailleurs prolongée dans 37 autres départements, majoritairement dans la moitié nord du pays – 36 pour canicule et le Finistère pour orages.

Une première vigilance orange canicule hors “période estivale”. “C’est la première fois qu’une vigilance orange canicule est déclenchée au-delà de la période estivale, depuis la mise en place de la vigilance pour ce phénomène en 2004”, a précisé Météo-France. Une suite exceptionnelle au quatrième été le plus chaud jamais mesuré en France, et le plus chaud au niveau mondial.

Pollution et chaleur pour le match d’ouverture de la Coupe du monde de rugby. Le match entre la France et la Nouvelle-Zélande, vendredi soir à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), se jouera dans une atmosphère chaude (28°C en soirée) et polluée, après une semaine où Paris a connu plus de 30°C chaque jour, comme dans de nombreuses régions de France.

Une mauvaise qualité de l’air. Les fortes chaleurs et l’ensoleillement réagissent avec les gaz d’échappement des voitures et camions et des composés organiques volatils pour générer de l’ozone, un gaz nocif en basse altitude qui provoque des problèmes respiratoires et des crises d’asthme. C’est ce que subit l’Ile-de-France depuis mercredi, avec “un vent faible empêchant la dispersion de la pollution”, a indiqué l’organisme Airparif.


Les épisodes de fortes chaleurs peuvent être dangereux pour la santé, en particulier pour les personnes âgées, handicapées ou isolées, qui sont plus vulnérables. Afin de limiter les risques, pensez à boire de l’eau régulièrement, à éviter les sorties et les efforts physiques aux heures les plus chaudes de la journée, ainsi qu’à fermer les volets et les rideaux des fenêtres exposées au soleil. Si des symptômes inhabituels surviennent (crampes, fatigue soudaine, nausées, vomissements, maux de tête…), n’hésitez pas à contacter le 15. Pensez enfin à prendre des nouvelles de vos proches les plus fragiles durant ces fortes chaleurs.



Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button