Business

Disparition d’Émile: de nouvelles fouilles en cours sous une dalle dans le hameau du Haut-Vernet

INFO BFM DICI – Plusieurs véhicules banalisés de la gendarmerie sont disposés devant une maison du hameau du Haut-Vernet située à quelques centaines de mètres de la maison familiale du petit garçon. Un marteau-piqueur est utilisé pour détruire une énorme dalle en béton.

L’enquête pour retrouver le petit Émile, disparu depuis le samedi 8 juillet, vient de nouveau d’emmener les gendarmes dans le hameau du Haut-Vernet. Là où l’enfant s’est volatilisé.

Selon les informations de BFM DICI, les enquêteurs fouillent depuis lundi matin une maison du hameau située à quelques centaines de mètres de la bâtisse familiale appartenant aux proches d’Émile. Une maison de type “Phénix” construite dans un pré, non loin d’une bergerie de fortune et cachée derrière deux arbres centenaires.

Des véhicules banalisés de la gendarmerie sont stationnés à proximité de cette bâtisse. Un camion transportant des gravats a aussi été vu sur place. Munis d’un marteau-piqueur, les enquêteurs procèdent actuellement à la destruction d’une grande dalle en béton, posée au cours de travaux menés par une entreprise de BTP cet été.

Quelques jours après la disparition d’Émile, un sonar avait détecté une anomalie sur cette dalle. Immédiatement, les enquêteurs avaient procédé à la destruction d’une partie du béton pour écarter le moindre doute. Mais des investigations complémentaires sont donc menées depuis plusieurs heures.

Un tournant dans l’enquête?

“C’est l’ensemble de la dalle qui est actuellement détruit. La surface est importante. Cela pourrait durer encore toute la journée” souffle une source qui suit ce dossier de près.

Est-ce un tournant dans l’enquête? “Selon ce qui est retrouvé, oui. Mais nous n’avons aucune certitude. C’est pour l’instant une levée de doutes à laquelle nous assistons” précise un magistrat à BFM DICI.

Cette maison appartiendrait à un couple qui vit dans la région de Marignane (Bouches-du-Rhône), habitué du Vernet depuis longtemps, et qui a payé une entreprise du sud de la France pour mener des travaux depuis plusieurs mois.

“Ce sont des gens très bien. Les parents ont une maison en bas du village depuis très longtemps” décrit un habitué des lieux. Avant, la bâtisse appartenait à un agriculteur du Haut-Vernet, toujours installé dans le pays de Seyne depuis qu’il est en retraite.

Emile : la mise au point de sa famille - 03/09
Emile : la mise au point de sa famille – 03/09

Une audition de deux heures

Selon nos informations, ce dernier a d’ailleurs longtemps été entendu par les enquêteurs la semaine dernière. “Cela a duré deux heures en gendarmerie de Seyne-les-Alpes. Des questions personnelles comme le nom de mes parents, mes habitudes ou encore ce que je pense d’untel ou d’untel” indique le retraité à BFM DICI.

Un cas loin d’être isolé puisque de nombreux habitants sont encore régulièrement entendus. A l’image de François Balique, le maire du Vernet, entendu pour la première fois en gendarmerie de Seyne vendredi dernier. “Comme une trentaine de mes administrés entendus par les gendarmes” précise l’édile.

Contacté, le parquet d’Aix-en-Provence ne souhaite faire aucun commentaire. “L’enquête et les investigations se poursuivent” déclare, sans autres précisions, le procureur Jean-Luc Blachon. 

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button