Business

Elisabeth Borne vapote dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, un maire prend un arrêté pour autoriser la cigarette électronique dans tous les lieux publics

Thierry Lazaro, maire Les Républicains de Phalempin (Nord), a pris un arrêté pour autoriser ses administrés à vapoter dans les établissements recevant du public de la commune. “Une provocation, admet l’élu, mais qui témoigne d’un vrai ras-le-bol”.

C’est un arrêté municipal pour le moins inédit, qui va faire couler de l’encre. Thierry Lazaro, maire Les Républicains de Phalempin (Nord), s’est fendu d’un message cinglant sur les réseaux sociaux vendredi 1er décembre 2023.

“Madame Borne, à l’image de notre Président, s’autorise tout”. La première phrase donne le ton. Thierry Lazaro affirme que la Première ministre “se moque avec arrogance des règles”, faisant référence aux multiples photos prises dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale où l’on voit Elisabeth Borne fumer sa cigarette électronique.

“Pas capable de tenir une heure en montrant l’exemple”, se permet d’ajouter le maire, condamné à un an de prison avec sursis en mai dernier pour prise illégale d’intérêts.

En conséquence, non sans un soupçon de cynisme, Thierry Lazaro a pris un arrêté municipal le 30 novembre 2023 pour autoriser tous ses administrés à vapoter dans les établissements recevant du public de Phalempin. Tous, excepté les écoles.

“Je ne doute pas que Monsieur le Préfet valide mon arrêté… Puisque l’exemple vient de celle qui est censée lui demander de faire respecter les règles auprès des citoyens, lance Thierry Lazaro. Et je n’imagine pas un seul instant qu’il y ait des règles que pour cette charmante dame”. Fin de citation.

On est emmerdés pour un oui, pour un non dans nos mairies. Il n’y a plus de confiance. Et là où on devrait montrer un peu l’exemple, alors qu’on passe un texte très liberticide qui interdit de fumer dans les parcs et sur les plages, voilà ce que ça donne.

Thierry Lazaro, maire Les Républicains de Phalempin (Nord)

L’arrêté municipal a été transmis au préfet de Région et au directeur régional de l’Agence Régionale de Santé des Hauts-de-France. Contacté ce dimanche 3 décembre 2023, le maire et ancien député persiste et signe. “J’assume totalement. Bien évidemment, j’attends du préfet qu‘il invalide mon arrêté mais surtout qu’il argumente. Avant de conclure. Madame la Première ministre est vraiment pitoyable”.

Jeudi 30 novembre, au sein du palais Bourbon, la députée insoumise Caroline Fiat avait interrompu son discours pour demander à Elisabeth Borne d’arrêter de vapoter dans l’hémicycle. “Ici, on écrit la loi, on n’est pas au-dessus des lois”, avait-elle lancé, dénonçant le “mépris” de la Première ministre.

Interrogé sur France 3 dans l’émission Dimanche en Politique, le ministre de la Santé Aurélien Rousseaux a gentiment conseillé à Elisabeth Borne “de ne plus le faire”, ajoutant au passage que vapoter peut être une façon pour la Première ministre de décompresser lorsque les débats sont tendus à l’Assemblée.



Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button