Business

Emmanuel Macron fait renaître le Conseil scientifique, mais avec une différence notable

Emmanuel Macron fait renaître le Conseil scientifique, mais avec une différence notable (Photo d’Emmanuel Macron)
YOAN VALAT / AFP Emmanuel Macron fait renaître le Conseil scientifique, mais avec une différence notable (Photo d’Emmanuel Macron)

YOAN VALAT / AFP

Emmanuel Macron fait renaître le Conseil scientifique, mais avec une différence notable (Photo d’Emmanuel Macron)

POLITIQUE – Emmanuel Macron installera jeudi 7 décembre un « Conseil présidentiel de la science » chargé de l’éclairer sur les enjeux scientifiques d’avenir, composé d’une dizaine de chercheurs dont les prix Nobel de physique Alain Aspect et d’économie Jean Tirole, a appris l’AFP ce mercredi auprès de l’Élysée.

Emmanuel Macron réunira ce même jour à l’Élysée plusieurs centaines de chercheurs pour « poser les bases de la stratégie de recherche de la France dans les prochaines années ».

Le « Conseil présidentiel de la science » installé à cette occasion est une instance permanente, qui jouera « un rôle interne de conseil » du président de la République, a précisé l’Élysée. Ses avis ne seront pas rendus public, à la différence du Conseil scientifique présidé par le Pr Jean-François Delfraissy instauré par l’Élysée en 2020 durant la pandémie de Covid-19.

Éclairage sur les « enjeux d’avenir »

« L’objectif est de permettre au président d’avoir des éclairages sur des sujets scientifiques qui ne font pas forcément la Une de l’actualité, mais sur des enjeux d’avenir », a souligné l’Élysée. En prenant l’exemple d’un chercheur « qui il y a dix ans aurait pu parler au président de la technologie des vaccins ARN », alors que la France a vécu comme « une forme de traumatisme collectif » d’avoir été à la traîne pour produire un vaccin contre le Covid-19.

Parmi les 12 membres du Conseil présidentiel de la science : les prix Nobel de physique Alain Aspect (2022), d’économie Jean Tirole (2014), le mathématicien Hugo Duminil-Copin, médaille Fields 2022 (plus haute distinction en mathématiques), Aude Bernheim, chercheuse en microbiologie à l’Inserm, l’oncologue Fabrice André, directeur de la recherche à l’Institut Gustave-Roussy, l’écologue Sandra Lavorel, médaille d’or 2023 du CNRS, la philosophe Claudine Tiercelin, professeure au Collège de France…

Le Conseil n’aura pas de présidence. « Son format se veut efficace pour que le président ait en direct les avis et les retours des chercheurs pour certaines priorités scientifiques », a précisé l’Élysée.

À voir également sur Le HuffPost :

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button