Business

En direct, guerre en Ukraine : dix personnes blessées par des tirs de missiles russes dans la région de Donetsk

Le conseil ministériel de l’OSCE en partie boycotté en raison de la présence de Sergueï Lavrov

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, à son arrivée à Skopje, jeudi 30 novembre.

L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) se réunit jeudi en Macédoine du Nord, en l’absence remarquée des ministres des affaires étrangères d’Ukraine, de Pologne et des pays baltes, qui protestent contre la présence du chef de la diplomatie russe.

Ce forum de dialogue entre Est et Ouest traverse la plus grave crise depuis sa création, il y a quarante-huit ans, paralysé par l’invasion russe de l’Ukraine. Le ministre des affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, doit s’adresser au conseil à 10 heures. Ses homologues estonien, letton et lituanien estiment que sa présence « risque de légitimer l’agresseur qu’est la Russie en tant que membre à part entière de notre communauté de nations libres ». Kiev a fustigé la présence « d’un Etat qui a lancé la plus grande agression armée en Europe depuis la fin de la seconde guerre mondiale ».

Une présence jugée « inacceptable » par Varsovie, qui avait refusé en 2022 de permettre au ministre russe des affaires étrangères de participer à la réunion de l’OSCE qu’elle accueillait, suscitant des protestations de Moscou. Sergueï Lavrov est arrivé en Macédoine du Nord « malgré les intrigues des ennemis », a réagi sur Telegram la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova.

La Bulgarie, qui a d’abord autorisé M. Lavrov – sous le coup de sanctions occidentales pour le conflit en Ukraine – à survoler son espace aérien, a ensuite révoqué cette autorisation en raison de la présence dans son avion de Mme Zakharova, sanctionnée elle aussi et indésirable dans l’Union européenne. L’avion de M. Lavrov est finalement arrivé en Macédoine du Nord via l’espace aérien grec, selon les agences de presse russes.

La décision d’« autoriser [Sergueï] Lavrov à participer est conforme à notre objectif commun de maintenir le multilatéralisme en vie », a estimé mercredi soir le chef de la diplomatie de l’Union européenne, Josep Borrell. M. Lavrov « a besoin d’entendre de tout le monde, à nouveau, pourquoi la Russie est condamnée et isolée. Ce sera pour lui une bonne occasion d’écouter les participants à cette réunion lui dire pourquoi la Russie est condamnée et isolée. Il pourra alors rapporter au maître du Kremlin que l’Union européenne et l’OSCE restent unies pour déplorer le comportement agressif et illégal de la Russie », a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis, représentés à l’OSCE par le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, soutiennent également ce forum européen installé dans le palais impérial des Habsbourg.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button