Business

En direct, guerre Israël-Hamas : « Il n’y a pas d’endroit vraiment sûr dans la bande de Gaza », prévient l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens

Berlin, Paris et Rome demandent à l’Union européenne de renforcer les sanctions à l’encontre du Hamas

Les ministres des affaires étrangères allemande, française et italien ont adressé une lettre au haut représentant de l’Union européenne (UE) pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, demandant le renforcement des sanctions européennes envers le Hamas et ses partisans.

Dans la lettre, consultée par Reuters, les trois ministres expriment leur solidarité avec Israël et leur plein soutien à la proposition de créer un régime de sanctions ad hoc. « L’adoption rapide d’un régime de sanctions nous permettrait d’envoyer un signal politique fort de l’engagement de l’Union européenne contre le Hamas et de sa solidarité avec Israël », est-il écrit dans la lettre.

« Cela implique un engagement européen plus fort à la fois pour lutter contre l’infrastructure et le soutien financier du Hamas, et pour isoler et délégitimer le Hamas au niveau international, qui ne représente en aucun cas les Palestiniens ou leurs aspirations légitimes », déclarent Catherine Colonna et ses homologues allemand, Annalena Baerbock, et italien, Antonio Tajani.

Par ailleurs, Paris envisage d’imposer des sanctions, au niveau national, aux individus impliqués dans l’occupation illégale de la Cisjordanie, selon la cheffe de la diplomatie française, Catherine Colonna, citée par Reuters avant une réunion européenne. « La situation en Cisjordanie nous inquiète, en particulier à cause du trop grand nombre de cas de violences perpétrées par des colons extrémistes », a déclaré Mme Colonna.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button