Business

En direct, guerre Israël-Hamas : vingt-deux otages tués dans les bombardements israéliens, selon le Hamas

Image de couverture : Des Palestiniens blessés arrivent à l’hôpital al-Shifa après des frappes aériennes israéliennes sur la ville de Gaza, le 16 octobre 2023. Abed Khaled / AP

  • Aucun cessez-le-feu n’est en cours dans la bande de Gaza, a affirmé le cabinet de Benyamin Nétanyahou, mais un arrêt provisoire des frappes sur les routes d’évacuation a été décidé, selon les forces israéliennes. Elles « s’abstiendront de cibler des axes délimités de 8 heures à 12 heures », a déclaré un porte-parole de l’armée, sur X, lundi matin. Mais « il n’y a actuellement pas de cessez-le-feu ni d’aide humanitaire dans la bande de Gaza », a souligné le cabinet du premier ministre sur X, après que l’agence Reuters a annoncé un peu plus tôt que les Etats-Unis, Israël et l’Egypte s’étaient mis d’accord sur la mise en place d’une telle trêve.
  • Vladimir Poutine doit s’entretenir au téléphone avec le président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, ainsi qu’avec Benyamin Nétanyahou, le premier ministre israélien, lundi 16 octobre. Iouri Ouchakov, conseiller diplomatique, a déclaré que le président russe s’était déjà entretenu avec les dirigeants iranien, Ebrahim Raïssi, et syrien, Bachar Al-Assad, au cours de la journée.
  • Environ un million de personnes ont été déplacées dans la bande de Gaza par la guerre, a fait savoir dimanche l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA). « Ce chiffre va probablement monter puisque les gens continuent de quitter leurs maisons », a précisé la directrice de la communication de l’UNRWA. L’ordre d’évacuation donné par Israël concerne 1,1 million d’habitants du nord de l’enclave.
  • Israël lancera « d’importantes opérations militaires » une fois les civils partis, selon Tsahal. « Il est vraiment important que les habitants de Gaza sachent que nous avons été très, très généreux avec le temps, a déclaré le lieutenant-colonel Jonathan Conricus sur CNN dans la nuit de samedi à dimanche. (…) Je ne saurais trop insister pour dire qu’il est maintenant temps pour les Gazaouis de partir. »
  • Le poste-frontière situé entre la bande de Gaza et l’Egypte, à Rafah, est, lui, toujours fermé. Selon un communiqué de l’ambassade des Etats-Unis en Israël, il devait ouvrir ce matin à 9 heures. Il constitue le dernier point de passage pour faire sortir des personnes de l’enclave, ou y acheminer de l’aide humanitaire et des fournitures.
  • Le secrétaire général de l’ONU a pour sa part pressé Israël à autoriser l’entrée de l’aide humanitaire dans la bande de Gaza. « Gaza manque d’eau, d’électricité et d’autres fournitures essentielles », a alerté Antonio Guterres dans un communiqué dimanche soir, estimant que le Proche-Orient est « au bord de l’abîme ». Il a aussi de nouveau exigé la libération immédiate des otages par le Hamas.
  • Vingt-huit localités israéliennes situées le long de la frontière avec le Liban sont en cours d’évacuation, ont annoncé lundi matin les forces de défense israéliennes (FDI) et le ministère de la défense israélien, dans un communiqué conjoint. Cela concerne « les résidents du nord d’Israël qui vivent dans une zone située jusqu’à 2 kilomètres de la frontière libanaise ».
  • La zone israélienne frontalière avec le sud du Liban est sous tension, en raison d’échanges de tirs répétés entre le Hezbollah et l’armée israélienne, depuis le 7 octobre. La journée de dimanche a été émaillée par ces tirs, qui ont causé la mort d’au moins un civil israélien et fait plusieurs blessés.
  • Le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, est de retour en Israël lundi, après sa tournée régionale, afin de tenter une médiation du conflit. Dimanche, dans une interview à la chaîne de télévision saoudienne Al-Arabiya, il a déclaré qu’une expulsion des Palestiniens de la bande de Gaza est une idée « vouée à l’échec » et affirmé : « Nous pensons que les gens devraient pouvoir rester à Gaza, leur maison. »
  • Joe Biden estime lui aussi qu’une occupation israélienne de la bande de Gaza « serait une grave erreur », a déclaré le président américain dans un entretien à l’émission hebdomadaire « 60 Minutes » diffusé dimanche soir. « Nous n’avons aucun intérêt à occuper Gaza ou à rester à Gaza », a déclaré plus tard l’ambassadeur israélien auprès des Nations unies, Gilad Erdan, à CNN.
  • Près 200 otages ont été capturés par le Hamas, selon un bilan actualisé de l’armée israélienne. « Nous avons informé les familles de 199 otages » de leur captivité, a déclaré lundi Daniel Hagari, porte-parole des forces de défense israéliennes, lors d’un point presse.
  • Au moins 1 400 personnes, pour la plupart civiles, ont été tuées en Israël depuis l’attaque, lancée samedi 7 octobre, de la bande de Gaza par le Hamas. Le nombre de morts dans l’enclave contrôlée par le Hamas est, lui, monté à 2 750, selon un dernier bilan.
  • Le bilan des ressortissants français tués dans les attaques du Hamas contre Israël s’est encore alourdi, atteignant 19 morts et 13 disparus, a rapporté dimanche la ministre des affaires étrangères française à l’issue de sa visite en Israël. Elle est attendue lundi en Egypte.

Lire tous nos articles sur l’attaque contre Israël

Editorial. Allocution d’Emmanuel Macron : un appel à l’unité indispensable

Reportage. un million de personnes sommées d’évacuer le nord de la bande de Gaza

Les faits. Les aides européennes à la Palestine scrutées à la loupe

Récit. Le jour où le Hamas a fait vaciller Israël

Récit. Joe Biden évoque la « soif de sang » du Hamas et affiche une solidarité sans faille avec Israël

Décryptage. Le Hamas, meilleur ennemi d’Israël depuis 1987

Analyse. Après l’attaque du Hamas, les Etats-Unis face au mirage du « nouveau Moyen-Orient »

Tribune. Elie Barnavi : « L’attaque du Hamas résulte de la conjonction d’une organisation islamiste fanatique et d’une politique israélienne imbécile »

Vidéo. Offensive du Hamas contre Israël : résumé en images de la deuxième journée de combats

Décryptage. Benyamin Nétanyahou, premier ministre en guerre malgré lui

Factuel. Elisabeth Borne dénonce les « ambiguïtés révoltantes » de La France insoumise

Tribune. Attaque du Hamas : « C’est un tournant dans l’histoire d’Israël » pour Ilan Greilsammer

Reportage. En Israël, dans les rues de Sdérot, les stigmates du carnage causé par les assaillants du Hamas

Récit. Pourquoi le Hamas a décidé de briser le statu quo et de défier Israël

Décryptage. L’attaque du Hamas contre Israël, un séisme politico-sécuritaire



Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button