Business

En vidant la maison d’un centenaire, ils provoquent une énorme explosion : un homme tué, des munitions retrouvées

Un homme de 64 ans qui venait acheter une remorque a été tué par l’explosion due à des munitions de la Seconde Guerre mondiale, ce samedi 30 septembre à La Meauffe, en Normandie.

Une détonation qui a été entendue à sept kilomètres à la ronde, des bâtiments et des toits soufflés, des vitres brisées et surtout un mort et deux blessés. L’énorme explosion s’est produite ce samedi 30 septembre vers 9 heures du matin dans la petite commune de La Meauffe en Normandie.

Cette dernière a été provoquée par cinq personnes venues vider la maison mise en vente après le décès du propriétaire, un centenaire qui avait gardé de sacrés trésors, certains datant de la Seconde Guerre mondiale.

Un sac de 15 à 20 kg d’explosifs jeté au feu

Pour se débarrasser plus rapidement des vieilleries du centenaire décédé, l’équipe avait allumé un feu bien que cela soit parfaitement interdit et jetait certains éléments pour les faire brûler afin de s’en débarrasser.

Or entre des vêtements et autres, “ils ont jeté dans le feu, un sac contenant entre 15 et 20 kg d’explosifs datant de la Seconde Guerre mondiale, dont des obus qui avaient été démontés”, comme l’explique le maire de la commune, Pascal Langlois à France Bleu. 

Un mort et deux blessés

L’explosion a causé la mort d’un homme de 64 ans venu sur place afin d’acheter une remorque. Un autre homme du même âge a été grièvement blessé. Il a été évacué par hélicoptère au CHU de Caen en urgence.

Un autre homme, lui, âgé de 51 ans, a été légèrement blessé et a été hospitalisé. 

La détonation qui a été entendue à 7 km à la ronde, a détruit toits et vitres de plusieurs bâtiments, le souffle étant très important. 

Les démineurs ont retrouvé d’autres explosifs sur place

Les démineurs dépêchés sur place après l’explosion ont analysé les causes et ont pu déterminer qu’il s’agissait d’explosifs allemands datant de la Seconde Guerre mondiale et notamment des obus  démontés.

De plus en inspectant les lieux, l’équipe de déminage a trouvé 5 kg d’explosifs qui eux n’avaient pas encore explosé.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de cette explosion. 

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button