Business

“Honorer le serment”: ces réservistes Français qui se rendent en Israël après les attaques du Hamas

Après les attaques du Hamas en Israël, de nombreux franco israéliens n’ont pas hésité à se rendre dès ce dimanche dans les aéroports parisiens afin de trouver un vol en direction d’Israël.

Un pays en guerre, qui mobilise toutes ses ressources. Deux jours après les attaques terroristes du Hamas, qui ont au moins fait 700 morts en Israël, le pays tente de reprendre le contrôle et a annoncé avoir frappé “plus de 500 cibles” dans la nuit de dimanche à lundi. En parallèle, selon un porte-parole de Tsahal, 100.000 réservistes de l’armée israélienne sont déjà massés dans le sud du pays.

Un chiffre qui devrait encore augmenter dans les heures à venir, puisque de nombreux réservistes mobilisés continuent d’affluer. C’est le cas de Mickael Alhadeff, 34 ans, franco israélien réserviste de Tsahal, qui ce dimanche s’est rendu à l’aéroport Charles-de-Gaulle pour y prendre un avion en direction d’Israël. Les réservistes de Tsahal y sont prioritaires pour ces vols.

“J’ai pris la décision de rompre Shabbat alors que je suis religieux, normalement à shabbat on ne prend pas le téléphone, pour essayer de trouver une solution et un billet au plus vite”, explique-t-il à BFMTV.

“Je suis là pour honorer le serment”

Auprès de notre caméra, celui-ci liste les raisons de son engagement. “J’ai toujours les mêmes amis qui sont avec moi, je les ai tout de suite appelés, ils m’ont dit qu’ils étaient là pour m’aider, pour me transmettre toutes les informations”, dit-il.

“On est extrêmement soudés, on est une unité avec principalement des hommes, mais des femmes aussi, des religieux ou non, des gens de droite ou de gauche”, ajoute le jeune homme.

Âgé de seulement 20 ans, David, était lui aussi présent à l’aéroport parisien pour prendre un vol en direction d’Israël. Comme il le dit lui-même, il est capital pour lui d’honorer le serment pris auprès de l’armée israélienne.

“J’essaie de me préparer mentalement. C’est dur, mais je me dis que de toutes les manières c’est pour ça que je me suis entraîné. Au début de notre entraînement, on fait le serment de protéger notre pays et les gens d’Israël, je suis là pour honorer le serment”, martèle-t-il.

En France, alors que de nombreuses familles restent sans nouvelles de proches, d’autres doivent ajouter à cette inquiétude l’engagement de certaines de leurs proches, qui se retrouvent déjà au front contre les terroristes du Hamas.

“Les risques sont énormes. Je pense en permanence à eux, ils pourraient effectivement y laisser leur vie”, termine Patrick, membre du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France).

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button