Business

Sur l’immigration, Darmanin fait un pas vers LR en se disant favorable à cette proposition phare

Dans une interview au « Parisien » ce samedi 7 octobre, le ministre de l’Intérieur juge que la transformation de l’AME en aide médicale d’urgence (AMU) est « un bon compromis ».
LUDOVIC MARIN / AFP Dans une interview au « Parisien » ce samedi 7 octobre, le ministre de l’Intérieur juge que la transformation de l’AME en aide médicale d’urgence (AMU) est « un bon compromis ».

LUDOVIC MARIN / AFP

Dans une interview au « Parisien » ce samedi 7 octobre, le ministre de l’Intérieur juge que la transformation de l’AME en aide médicale d’urgence (AMU) est « un bon compromis ».

POLITIQUE – Un petit rapprochement à droite ? Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, s’est dit favorable « à titre personnel » à la suppression de l’aide médicale d’État (AME) réservée aux sans-papiers, dans une interview au Parisien mise ligne ce samedi 7 octobre au soir.

« Je suis favorable à la proposition faite par les LR et par les centristes de supprimer l’AME et la transformer en AMU, aide médicale d’urgence. C’est un bon compromis qui allie fermeté et humanité et je le dirai sur le banc du Sénat », a expliqué le ministre en réponse à un lecteur du Parisien. Il a toutefois concédé que ce n’était pas « la position initiale du gouvernement ».

L’aide médicale d’État, qui figure dans le cadre du futur projet de loi immigration, couvre à 100 % les frais médicaux et hospitaliers des étrangers présents en France depuis au moins trois mois. L’AME est accordée pour un an et nécessite donc un renouvellement chaque année, à l’exception des mineurs.

Bataille de chiffres

Mais Les Républicains aimeraient limiter cette aide, car ils jugent qu’elle fait un appel d’air à l’immigration en France. En mai, LR a notamment fait une proposition de loi prévoyant de remplacer l’aide médicale d’État (AME) par une aide médicale d’urgence (AMU), bien moins avantageuse pour les étrangers malades, rappelait franceinfo. Cette AMU serait notamment « centrée sur la prise en charge des situations les plus graves ».

La transformation de l’AME en AMU est justifiée par les députés LR par la hausse des dépenses liées à l’AME, qui devraient atteindre 1,2 milliard d’euros en 2023. Mais le gouvernement s’oppose pour l’heure à sa suppression. François Braun, l’ex ministre de la Santé avait rappelé en mai dernier que l’AME représentait « 0,5 %, même un peu moins, de l’ensemble du budget de la Sécurité sociale », et souligné qu’elle présentait des enjeux « extrêmement forts qui sont des enjeux de santé publique ».

À voir également sur Le HuffPost :

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button