Business

DOCUMENT FRANCEINFO. Rencontres de Saint-Denis : dans une lettre adressée aux chefs de partis Emmanuel Macron indique vouloir les retrouver à l’automne

Le chef de l’État a adressé une lettre de six pages aux chefs de partis résumant les échanges qu’ils ont eu à Saint-Denis le 30 août dont franceinfo a pu prendre connaissance.

“Je vous soumets un projet afin de recueillir vos propositions de modification ou d’ajout d’ici dimanche soir si vous en êtes d’accord”, a écrit le chef de l’État, ajoutant vouloir retrouver les chefs de partis à l’automne. “Aucune forme institutionnelle de réponse (référendum, vote parlementaire, mesures réglementaires ou décision ad hoc) ne sera a priori exclue”, assure-t-il.

>>Politique : séminaire gouvernemental, quel cap pour cette rentrée ?

Emmanuel Macron confirme la tenue d’une conférence sociale avec les partenaires sociaux sur la question des salaires au mois d’octobre. Elle doit porter principalement sur les branches professionnelles qui ont, pour près de la moitié d’entre elles, des minima salariaux inférieurs au Smic. Le président de la République a par ailleurs “acté que les forces politiques” soient “mieux informées du travail de l’exécutif, de la bonne application” des lois “et des mesures exceptionnelles” en matière de pouvoir d’achat.

Un calendrier à préciser

La transition écologique, qui a été, d’après les mots du chef de l’État, “rapidement discutée” à Saint-Denis, mérite un “débat approfondi”, selon lui. La feuille de route de la planification écologique sera présentée par Élisabeth Borne “dans la semaine du 18 septembre”, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement Olivier Véran. La cheffe de l’exécutif la présentera dans la foulée “en détail” aux responsables des partis, précise Emmanuel Macron dans sa lettre.

Concernant la vie démocratique, le chef de l’État note que les leaders des partis se sont retrouvés “autour de la nécessité de rendre l’action publique plus claire, plus lisible, plus efficace. Afin d’améliorer la cohérence de la Nation” après les émeutes du début de l’été et de renforcer les mécanismes de la vie démocratique, Emmanuel Macron propose un travail dans les mois à venir sur les questions du mode d’élections des députés ou sur le non-cumul des mandats. Sur la décentralisation, un travail préparatoire sera lancé mi-septembre, promet-il. Au sujet du référendum, le président assure vouloir poursuivre les échanges avec les représentants des partis politiques “dans les semaines qui viennent”.

>>Politique : “Je n’ai pas compris quel est l’objectif poursuivi par le chef de l’État”, déclare Olivier Faure après la rencontre avec les chefs de parti

Enfin, dans cette lettre, Emmanuel Macron a acté le principe d’un débat parlementaire dès l’automne, sur la question de la présence française en Afrique, en particulier au Sahel, “et à chaque fois que l’actualité le justifiera”. Le principe “d’assises de la diplomatie parlementaire” a été décidé, écrit le chef de l’État, dans l’objectif d’améliorer la coordination avec l’action diplomatique de la France.



Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button