Business

Interpol diffuse une notice rouge pour retrouver le fugitif évadé dans l’Eure : de quoi s’agit-il ?

Après le plan Épervier, déclenché mardi 14 mai 2024 juste après l’attaque d’un convoi pénitentiaire dans l’Eure, lors de laquelle un prisonnier s’est évadé, les autorités ont recours, ce mercredi 15 mai, à un nouvel outil visant à retrouver le fugitif. Interpol, l’organisation internationale de police criminelle, qui siège à Lyon (Rhône), a émis une notice rouge.

Suivez notre direct au lendemain de l’attaque d’un convoi pénitentiaire dans l’Eure

Qu’est-ce qu’une notice rouge ?

Comme les 6 798 autres notices rouges actuellement émises par Interpol, celle visant Mohamed Amra est consultable directement sur le site d’Interpol. Y figure une photo du trentenaire évadé la veille dans l’Eure, son identité, ses caractéristiques physiques (entre 1 m 74 et 1 m 80, barbu, cheveux châtains…) et les infractions pour lesquelles il est recherché.

On apprend ainsi que Mohamed Amra est recherché notamment pour « complicité de meurtre avec préméditation en bande organisée » ou « participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation de crimes ».

Lire aussi : Attaque d’un convoi pénitentiaire dans l’Eure : qui est Mohamed Amra, le détenu qui s’est évadé ?

Mohamed Amra avait, par le passé, été condamné pour « vol avec effraction » ou encore « vol en bande organisée ». Il était en détention provisoire pour ses liens avec un dossier de tentative d’extorsion et de tentative d’assassinat, et était par ailleurs mis en examen, dans une autre affaire, pour « enlèvement et séquestration ayant entraîné la mort ». Enfin, il est connu de la justice pour son implication dans le trafic de stupéfiants.

À quoi une notice rouge sert-elle ?

Cette notice rouge est adressée par Interpol « aux services chargés de l’application de la loi du monde entier » afin de faciliter la localisation de l’individu recherché, explique l’organisation internationale sur son site.

Les autorités qui localisent l’individu peuvent alors, selon leur propre droit, procéder à une arrestation.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button