Business

Israël-Hamas : ressortissants français, débat au Parlement… Ce que Macron a dit aux chefs de parti avant son allocution

Emmanuel Macron. MICHEL EULER / AFP

INFO LE FIGARO – Avant de s’adresser au pays, et alors que des otages français sont aux mains du Hamas, le chef de l’État a tenté, jeudi, de donner des garanties aux responsables politiques.

Deux heures pour tenter de favoriser l’«unité nationale», avant son allocution d’une dizaine de minutes à 20 heures. Emmanuel Macron a partagé jeudi ses dernières informations sur la guerre au Proche-Orient, avec les chefs de parti réunis à l’Élysée.

Treize Français sont morts en Israël et dix-sept autres sont toujours disparus, dont quatre enfants, cinq jours après l’attaque menée par les terroristes islamistes du Hamas. Jeudi, le parquet antiterroriste a ouvert une enquête sur les victimes. «La France met tout en œuvre pour faire revenir sains et saufs» les otages français, car « jamais la France n’abandonne ses enfants », a lancé Emmanuel Macron jeudi soir à la télévision.

Un peu plus tôt, devant les dirigeants politiques réunis au palais présidentiel, il a déclaré avoir «entamé des discussions» avec des intermédiaires comme l’Égypte et le Qatar, la position de la diplomatie française étant de ne pas négocier avec les terroristes. Des membres de familles d’otages ont publiquement demandé…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Vente Flash 1,99€/mois pendant 6 mois

Offre disponible jusqu’au 23 octobre. Sans engagement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button