Business

Israël-Hamas : un compte officiel du mouvement islamiste sur Telegram bloqué en Europe après la diffusion de la vidéo d’une otage

Ce mardi 17 octobre, le réseau de messagerie Telegram a indiqué avoir bloqué en France et dans plusieurs pays d’Europe le compte «Mouvement Hamas» ayant publié la vidéo d’une otage franco-israélienne.

Un compte authentifié du Hamas sur la plate-forme Telegram, qui avait diffusé une vidéo mettant en scène une otage franco-israélienne, a été bloqué en France et dans plusieurs nations européennes en raison d’une violation des lois locales, a précisé mardi la messagerie.

Le compte Telegram en question, intitulé «Mouvement Hamas» et par lequel l’organisation islamiste palestinienne rend compte régulièrement de ses activités, avait diffusé lundi soir à 21h30 une vidéo dévoilant Mia Shem, une citoyenne franco-israélienne blessée et retenue en otage.

Peu de temps après, vers 22h, ce compte comptant 151.000 abonnés n’était plus visible en France et n’était plus accessible via une recherche. Telegram affichait alors un écran noir avec le message suivant : «Ce canal ne peut pas être affiché car il a enfreint la législation locale».

Il n’était pas non plus possible d’y accéder en Allemagne, en Belgique, en Espagne et en Grande-Bretagne, comme en ont témoigné des journalistes de l’AFP. En revanche, il demeurait visible aux États-Unis et en Israël.

Cependant, plusieurs autres comptes associés au Hamas étaient toujours accessibles en Europe ce mardi, notamment le compte «Hamas Palestine Gaza», très actif et suivi par 101.000 abonnés.

Telegram, principal canal de communication pour les mouvements d’action violente

Établie à Dubaï et créée il y a dix ans par les frères russes Pavel et Nikolaï Dourov, opposants à Vladimir Poutine, Telegram met en avant sa capacité à échapper à toute demande des États au nom de la «liberté d’expression». Bien qu’elle supprime les messages jugés contestables, elle ne tient pas compte des «restrictions locales de la liberté d’expression», comme indiqué sur son blog.

Le 13 octobre, Pavel Dourov a défendu le maintien des comptes du Hamas, même s’ils sont bannis de X, en déclarant : «Plus tôt cette semaine, le Hamas a utilisé Telegram pour avertir les civils d’Ashkelon de quitter la zone avant leurs frappes de missiles. La fermeture de leur chaîne contribuerait-elle à sauver des vies – ou mettrait-elle en danger davantage de vies ?» sur son compte officiel.

Connu pour son chiffrement et son engagement à ne jamais divulguer les données de ses utilisateurs, Telegram est devenu le principal canal de communication pour les mouvements d’action violente et les réseaux criminels. Il est également utilisé par des institutions officielles, de l’armée israélienne à l’Élysée.

Avec plus de 700 millions d’utilisateurs, Telegram séduit par ses «boucles», pouvant rassembler jusqu’à 200.000 abonnés et être consultées par tous.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button