Business

JO Paris 2024 : une dérogation sera nécessaire pour circuler librement dans Paris pendant les Jeux

Il faudra « montrer patte blanche », prévient Laurent Nuñez. Si votre domicile ou votre lieu de travail se situe à proximité de l’un des futurs sites olympiques, il vous sera certainement demandé des documents afin de justifier vos déplacements dans la capitale. Ce que nous explique le préfet de police de Paris, à l’aube de la présentation officielle ce mercredi des périmètres de circulation et de sécurité qui seront déployés pendant les Jeux olympiques et paralympiques.

De plus en plus limitée dans les rues de la Ville Lumière, la place de la voiture sera extrêmement réduite pendant les deux périodes de compétition. Au plus près des stades, salles et autres sites d’épreuves, et plus particulièrement au sein des périmètres de circulation déployés par les forces de l’ordre, la priorité sera donnée aux piétons et cyclistes. La circulation des véhicules motorisés à deux et quatre roues sera totalement proscrite. Sauf sur présentation d’une dérogation.

Une plate-forme en ligne au printemps

Cette autorisation « concerne par exemple les riverains qui ont des parkings, ceux qui visitent des personnes vulnérables, les véhicules d’urgence et de secours, de dépannage », détaille le chef de la police parisienne. Et bien sûr, les convois des athlètes, délégations, journalistes et organisateurs de l’événement. « Les taxis et les VTC devraient y être autorisés s’ils y déposent quelqu’un et seulement s’ils ont un justificatif. Car pour nous, il s’agit d’une zone de sécurité très importante. Il y aura beaucoup de piétons. Il n’est pas question d’y avoir des voitures qui n’ont rien à y faire. »

Les commerçants aussi pourraient avoir besoin du précieux document afin que les véhicules de livraison circulent au sein du périmètre en question. Pour l’obtenir, « il faudra s’enregistrer en amont sur une plate-forme numérique en fournissant un certain nombre de justificatifs, de domicile mais pas que », indique Laurent Nuñez. Cette plate-forme devrait être mise en ligne, au plus tôt, au mois de mars 2024. « Pour les personnes les plus vulnérables, celles qui n’ont pas accès à Internet notamment, la ville de Paris a prévu la possibilité d’obtenir un macaron ou justificatif », ajoute le préfet de police.

Les dérogations seront toutefois limitées et seules certaines catégories de personnes pourront en faire la demande. Une consultation est lancée jusqu’à mi-janvier entre la préfecture de police et les acteurs économiques parisiens à ce sujet. Une liste finale « devra correspondre à la réalité de la vie économique », veut rassurer Laurent Nuñez.

Un QR code à présenter

De pareilles attestations, sous forme de QR code, seront nécessaires aux riverains ainsi qu’aux commerçants implantés au bord de la Seine, le long de laquelle paraderont les artistes de la cérémonie d’ouverture, le 26 juillet prochain. Puisqu’un dispositif renforcé, dit Silt (pour Sécurité intérieure et lutte contre le terrorisme), sera déployé au plus près du cours d’eau où vogueront athlètes et délégations olympiques. « Là, l’entrée des véhicules sera limitée au strict minimum, prévient le préfet. Le public sera partout, sur les quais hauts, les quais bas. C’est un périmètre de contrôle strict, il faudra être fouillé. »

Ainsi, si des habitants veulent inviter des amis dans leur habitation afin d’assister au spectacle, « il faudra les inscrire sur la plate-forme, complète Laurent Nuñez. Cela passera par une obligation déclarative qui reposera sur l’habitant avec la production des identités des personnes invitées. Pour les péniches logement (autorisées, pour la plupart, à conserver leur emplacement, NDLR), ce sera le même principe ».

Principe qu’il résume de la sorte : « Ne rentreront que les gens qui ont quelque chose à y faire, c’est-à-dire ceux qui rentrent chez eux ou qui rentrent dans leur hôtel ou ceux qui vont à la cérémonie parce qu’ils ont un billet, c’est tout. »

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button