Business

Gard : la Maison carrée de Nîmes rejoint le patrimoine mondial de l’Unesco

Ce temple romain, deux fois millénaire et parfaitement conservé, obtient une reconnaissance espérée depuis des années dans l’ancienne colonie romaine du sud de la France.


Publié



Mis à jour



Temps de lecture :
1 min

La Maison carrée de Nîmes (Gard), le 1er août 2022. (PASCAL GUYOT / AFP)

C’est le 51e bien français inscrit sur la prestigieuse liste. La Maison carrée de Nîmes, temple romain édifié au début de notre ère, a été inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, lundi 18 septembre. Selon la mairie, cette inscription va “générer une hausse de la fréquentation touristique” et sera un “levier de croissance réel pour la ville”, avec des “retombées économiques importantes”.

“Nous serons dignes de cette décision”, a assuré le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, submergé par l’émotion et en larmes. “La Maison carrée, chère aux habitants de Nîmes et aux citoyens de la République française, est désormais un bien commun de toutes les Nations unies”, s’est-il félicité depuis Ryad, en Arabie Saoudite, où étaient réunis les représentants des Etats membres de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture.

Nîmes avait raté le coche d’une reconnaissance par l’Unesco il y a une quarantaine d’années, contrairement à l’aqueduc du Pont du Gard ou à sa voisine Arles, qui a aussi un amphithéâtre romain ainsi que des thermes et un théâtre antique. Un nouveau dossier avait été présenté en 2018. Ancienne colonie romaine qui connut son apogée sous Auguste, le premier empereur de Rome, Nîmes était un carrefour commercial et culturel important. Elle conserve d’imposants bâtiments antiques, dont des arènes où se déroulent spectacles et concerts.



Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button