Business

La météo est tellement mauvaise ce week-end que les avions n’arrivent pas à atterrir à Nantes

La météo est tellement mauvaise ce week-end que les avions n’arrivent pas à atterrir à Nantes. Photo d’illustration.
Bloomberg / Bloomberg via Getty Images La météo est tellement mauvaise ce week-end que les avions n’arrivent pas à atterrir à Nantes. Photo d’illustration.

Bloomberg / Bloomberg via Getty Images

La météo est tellement mauvaise ce week-end que les avions n’arrivent pas à atterrir à Nantes. Photo d’illustration.

MÉTÉO – De la grisaille à ne plus en voir l’horizon. Ce samedi 9 décembre, le temps est particulièrement couvert, pluvieux et venteux. Tant et si bien que les activités de l’aéroport de Nantes ont été perturbées toute la matinée. Une dizaine d’avions n’ont pas pu atterrir à cause des mauvaises conditions météo. Ils ont été déroutés vers Rennes, Paris, Marseille et Bordeaux.

Un vol en provenance de Marseille a été contraint de faire demi-tour, tandis qu’un avion-cargo en provenance de Leipzig a s’est retrouvé à tourner en rond durant des heures, avant de partir vers Paris, rapporte France Bleu Loire Océan. Dans le sens des départs, plusieurs vols ont été supprimés, notamment ceux à destination de Séville, de Madrid, de Zurich, Casablanca, Amsterdam ou encore Paris.

Et la météo ne devrait pas s’arranger de sitôt : la dépression Elin, venue d’Irlande, est en effet en train de s’abattre sur l’ensemble du pays. La majorité des départements (68) sont placés en vigilance jaune pluie, vent ou submersion ce samedi, et le puy de Dôme est en vigilance orange pour vents violents, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Une semaine de pluie à venir

« En milieu d’après-midi, sur le Massif central, le vent va nettement se renforcer, dans un premier temps sur le relief, puis ces fortes rafales débordent en plaine clermontoise. On attend sur le relief, ainsi qu’en plaine des rafales de l’ordre de 100/110 km/h », indique Météo France dans son dernier bulletin.

Ailleurs, les rafales de vent atteindront les 90 km/h dans l’intérieur des terres, et localement 100 km/h près des côtes de Manche, comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessous partagée sur X (ex-Twitter) par le météorologiste Guillaume Séchet.

Si les vigilances sont levées dans la plupart des départements dimanche, la pluie et la grisaille continueront de couvrir l’hexagone et ce jusqu’au moins le milieu de semaine. Les précipitations permettront cependant de garder des températures plus douces.

À voir également sur Le HuffPost :

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button