Business

Landes : à Mimizan, le fœtus découvert à la déchetterie appartenait à un ancien médecin

Un silence assourdissant plane sur Mimizan (Landes) en cette matinée du 28 novembre. Le long de la route des Écuries, les voitures se succèdent à la déchetterie. Comme si de rien n’était. Aucun ruban de signalisation ni véhicule des forces de l’ordre ne laisse présager ce qu’il s’est déroulé la veille.

Sur…

Un silence assourdissant plane sur Mimizan (Landes) en cette matinée du 28 novembre. Le long de la route des Écuries, les voitures se succèdent à la déchetterie. Comme si de rien n’était. Aucun ruban de signalisation ni véhicule des forces de l’ordre ne laisse présager ce qu’il s’est déroulé la veille.

Contrairement à ce qui avait été dit plus tôt dans la journée, un seul bocal rempli de formol et contenant un fœtus a été découvert sur l’un des sites du Syndicat intercommunal de valorisation des ordures ménagères (Sivom) du Born. Une information que « Sud Ouest » a pu se faire confirmer auprès du procureur de Mont-de-Marsan, Olivier Janson, ce mardi 28 novembre, en fin d’après-midi.

Ce sont des agents de la structure qui ont fait la macabre découverte avant d’appeler la gendarmerie. Après analyses, il se trouve que le récipient contient bien un fœtus humain. Une information confirmée par le parquet de Mont-de-Marsan.

Du côté des employés de la déchetterie, ordre a été donné de ne pas communiquer. Une habitante, présente à proximité des lieux, confie : « C’est tellement glauque, ça fait bizarre. Il faut des explications car il faut être tordu pour faire ça. » L’un des voisins les plus proches de la déchetterie n’était, lui, pas au courant. « Des fœtus ? s’exclame-t-il. On se dit souvent que ce genre de choses n’arrive que dans les grandes villes. » Contacté par notre rédaction, le maire de Mimizan, Frédéric Pomarez, expliquait « ne pas avoir d’informations à ce sujet ».

Aucune poursuite engagée

Une enquête a été ouverte, sans chef particulier à ce stade, et confiée au service de gendarmerie de Mimizan. Le procureur de Mont-de-Marsan s’est exprimé en fin de journée. Il indique que les personnes à l’origine de ce geste ont pu être identifiées et entendues. « Il s’agit d’un couple d’octogénaires. Ils étaient en train de vider une grange à la suite d’un décès dans leur famille. » Selon une source proche du dossier, le couple se serait rendu à deux reprises à la déchetterie au cours de cette journée. Le parquet précise qu’« aucune poursuite ne sera engagée » contre les octogénaires.

L’un des membres de cette famille était un ancien médecin, décédé il y a une dizaine d’années, en possession de ce bocal « au contenu très opaque ». L’enquête doit désormais se poursuivre avec la réalisation d’une recherche à caractère médico-légal pour tenter de déterminer « l’origine du fœtus ».

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button