Business

L’avocat William Bourdon a reçu 20 000 euros des lobbyistes pro-Qatar Duthion et Ennasri, mais réfute toute malversation

Info Libé

Article réservé aux abonnés

L’avocat parisien reconnaît avoir été rémunéré, de «façon légale», dans le cadre d’une action contre un général émirati candidat à l’Interpol, et dont le pays est en rivalité avec le Qatar.

Un grand avocat parisien dans l’affaire des ingérences étrangères en France ? Selon nos informations, maître William Bourdon a touché 20 000 euros en liquide, pendant deux ans, de la part du lobbyiste Jean-Pierre Duthion et du politologue Nabil Ennasri, mis en examen hier pour corruption, notamment pour des actions d’influences du Qatar en France.

Ces versements ont eu lieu dans le cadre de l’affaire concernant le général Nasser Ahmed Nasser Al-Raisi, chargé des forces de sécurité des Emirats arabes unis (EAU), et alors candidat en 2021 à la présidence d’Interpol (il a été élu depuis, en novembre de la même année). L’avocat parisien a déposé plusieurs plaintes contre lui, au nom de l’opposant Ahmed Mansoor, victime présumé de «tortures», détenu à l’isolement depuis plus de quatre ans, et de l’ONG Gulf Centre for Human rights (GCHR).

«Tout s’est fait parfaitement dans les règles, puisque l’argent a été déposé en banque, comme le cabinet le fait systématiquement», répond l’avocat à CheckNews. Et d’expliquer que ces honoraires, correspondent «à un travail colossal réalisé pendant deux ans»

Cette cause, par ailleurs, «correspond complètement à l’ADN de notre cabinet», ajoute Bourdon. Savait-il, cependant, que les deux intermédiaires venus le rémunérer agissaient potentiellement pour les intérêts du Qatar ? «Je ne fais pas passer un grand oral à mes clients, je n’avais aucune indication laissant penser qu’ils agissaient pour le compte de tel ou tel».</

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button