Business

Le “Ferme ta gueule” de Gérard Larcher met mal à l’aise au Sénat

Il est le troisième personnage de l’État après le président et la Première ministre, les mots de Gérard Larcher, président du Sénat, ne sont pas passés inaperçus, mercredi 6 décembre. “Pour moi Jean-Luc Mélenchon s’est mis en dehors de l’arc républicain” a-t-il assuré, avant de lui lancer “ferme ta gueule”.

Il répondait à Jean-Luc Mélenchon, qui, dans un tweet avait qualifié la journaliste Ruth Elkrief de “manipulatrice” et de “fanatique”. Au Sénat, les propos de Gérard Larcher ont surpris, même si certains le soutiennent. “Il a dit exactement ce que l’écrasante majorité des Français pensent quand ils entendent Jean-Luc Mélenchon”, a indiqué le sénateur LR Jean-Raymond Hugonet.

Dans les couloirs, les sénateurs soutiennent un discours de vérité, même si la forme est déroutante. “C’est un peu étonnant de sa part”, a constaté une femme. Patrick Kanner, partage cet avis. Lui aussi s’est dit choqué par les propos de Jean-Luc Mélenchon mais a trouvé la réponse de Gérard Larcher peut-être un peu trop violente. “Le troisième personnage de l’État doit être, quand même, sur une forme de réserve, de dire les mêmes choses avec des mots qui soient plus appropriés”, a tempéré le patron des sénateurs socialistes.

Le sénateur écologiste Guillaume Gontard se dit mal à l’aise : “Ce sont des mots qu’on ne devrait pas voir dans la bouche d’un président du Sénat, moi j’aurais aimé un peu plus de responsabilité”. L’entourage de Gérard Larcher revendique bien un discours de responsabilité, tandis que le principal intéressé a indiqué qu’il ne regrettait pas.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l’actualité au quotidien

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button