Business

Le groupe LFI a-t-il refusé d’applaudir les victimes du Hamas à l’Assemblée nationale ?

Les députés insoumis ne se sont pas joints à des applaudissements qui visaient, non pas à rendre hommage aux victimes, mais à exprimer le «soutien inconditionnel» des élus français à Israël.

«L’ensemble de l’Assemblée nationale applaudit les victimes des attaques terroristes, sauf La France insoumise», a rapporté ce mardi 10 octobre le journaliste d’Europe 1 Alexis Delafontaine. Son tweet s’accompagne d’une vidéo qui montre effectivement les députés insoumis (tout à gauche dans l’hémicycle, tout à droite sur la vidéo) se tenant simplement debout, pendant que le reste des élus applaudissent.

Une affirmation rapidement démentie par LFI, par la voix de son coordinateur Manuel Bompard, puis par l’intermédiaire du compte Twitter (renommé X) du parti. «Nous avons rendu hommage aux victimes lors d’une minute de silence», commence par avancer le premier, expliquant qu’en revanche les députés insoumis n’ont «pas applaudi le discours de la présidente de l’Assemblée nationale appelant à un “soutien inconditionnel” à Israël au moment où [ce pays est engagé] dans un blocus contraire au droit international». Bompard fait ici référence à l’annonce par les autorités israéliennes, lundi, d’un blocus total de la bande de Gaza, désormais privée d’eau, d’électricité et de gaz.

La séance de questions au gouvernement, qui a lieu tous les mardis à l’Assemblée nationale, se tenait dans un contexte particulier, au quatrième jour des affrontements entre Israël et le Hamas, après que ce dernier a lancé une attaque sur le sol israélien samedi. La séance du jour s’est donc ouverte sur un hommage prononcé par la présidente de l’Assemblée, Yaël Braun-Pivet, une minute de silence, puis quelques mots de la Première ministre, Elisabeth Borne.

Yaël Braun-Pivet a commencé son intervention en déclarant : «Horreur, sidération, angoisse. Le monde est aujourd’hui en état de choc devant la violence de l’attaque terroriste qui a frappé Israël. Devant cette barbarie, je veux redire ici qu’Israël est un pays ami à qui je veux réaffirmer, au nom de la représentation nationale, notre totale solidarité et notre soutien inconditionnel.» C’est alors que, exception faite de ceux de La France insoumise, les députés se sont mis à applaudir. Restant d’abord assis, tous se sont levés, y compris les insoumis, comme le montrent les images diffusées en direct sur le site de l’Assemblée et la chaîne LCP. Au début de la séquence, on peut même entendre quelques élus huer le groupe LFI, la tête tournée dans sa direction, après s’être visiblement aperçus de l’absence d’applaudissements provenant de cette partie de l’hémicycle.

Le discours de Yaël Braun-Pivet s’est conclu sur une invitation à observer une minute de silence. «En hommage aux victimes, en signe de solidarité avec leurs familles comme avec celles qui sont sans nouvelles de personnes prises en otage ou portées disparues, je vous demande mesdames et messieurs les membres du gouvernement, mesdames et messieurs les députés, de bien vouloir observer une minute de silence», a déclaré la présidente de l’Assemblée. Tous les élus présents y ont cette fois pris part.



Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button