Business

Le Parti socialiste débattra finalement de l’avenir de sa participation à la Nupes lors d’un conseil national mardi

Olivier Faure (au centre), premier secrétaire du Parti socialiste, entouré d’élus du PS et de la Nupes, à l’Assemblée nationale, à Paris, le 21 septembre 2022.

Le Parti socialiste (PS) réunira, mardi 17 octobre dans la soirée, son conseil national afin de discuter d’une éventuelle sortie de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) en raison des positions de La France insoumise (LFI) sur le Hamas, a-t-on appris dimanche 15 octobre auprès du parti.

Ce conseil national pourrait acter la fin de l’alliance de gauche, si le PS décidait de quitter cette coalition créée en mai 2022 entre LFI, le PS, le Parti communiste (PCF) et les écologistes, comme le réclament plusieurs socialistes. Il réunira environ 300 cadres du parti et se tiendra à partir de 19 h 30.

Il devait avoir lieu samedi, mais le premier secrétaire, Olivier Faure, avait finalement décidé de le reporter, « compte tenu du contexte dramatique lié à l’assassinat » d’un enseignant par un ancien élève islamiste radicalisé, vendredi à Arras.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Depuis l’attaque du Hamas en Israël, une crise interne à ciel ouvert au PS

Le conseil national s’annonce tendu. Depuis le refus du chef de file de LFI Jean-Luc Mélenchon et de certains responsables de qualifier le mouvement palestinien du Hamas de « terroriste », après son attaque sans précédent contre Israël, tous les opposants internes à Olivier Faure, hostiles à la Nupes, se sont exprimés pour réclamer la sortie du PS de cette coalition, largement dominée par LFI.

« Faillite morale »

C’est notamment le cas de la présidente de la région Occitanie, Carole Delga, qui parle de « faillite morale », de la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui évoque « une mésalliance », ou encore du maire de Rouen et rival interne d’Olivier Faure, Nicolas Mayer-Rossignol, qui en fait « une question de principe ».

Mais Olivier Faure, fervent défenseur de l’union de gauche, n’entend pas laisser la Nupes à Jean-Luc Mélenchon.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Ambiguïtés de LFI sur le Hamas : Olivier Faure hésite à sortir le PS de la Nupes

Après avoir jugé dans Libération que le positionnement de LFI sur la guerre entre Israël et le Hamas aurait « des conséquences lourdes » sur l’avenir de l’alliance, il souhaite que la Nupes puisse être rééquilibrée, dénonçant « la méthode Mélenchon », qui « ne cherche jamais le centre de gravité du rassemblement de la gauche » mais vise la radicalisation des positions. « La Nupes telle qu’on l’a connue jusqu’à aujourd’hui, nous pensons que c’est la fin », a fait savoir son entourage.

La pression s’accentue aussi depuis que le PCF a semblé, lui aussi, faire un pas vers la sortie de la coalition, après avoir voté dimanche, lors de son propre conseil national, une résolution actant que la Nupes était devenue « une impasse » et appelant à « un nouveau type d’union » de la gauche.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Les ambiguïtés de Mélenchon et de LFI sur le Hamas fissurent la Nupes

Le Monde avec AFP

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button