Business

“Mélenchon est devenu un obstacle à l’union”: le PS vote “un moratoire” sur sa participation à la Nupes

“Dans l’attente de la construction d’un nouveau cadre commun de l’union de la gauche et des écologistes, le Parti socialiste décide d’un moratoire sur sa participation aux travaux de la Nupes”, annonce le PS dans un communiqué.

Le Conseil national du Parti socialiste a tranché: le PS décide d'”un moratoire” sur sa participation aux travaux de la Nouvelle union populaire écologiste et sociale (Nupes). “Le cadre actuel du rassemblement de la gauche a montré ses limites en matière de fonctionnement démocratique et de méthode de travail collectif”, justifie le parti dans un communiqué.

“Il y a 18 mois, Jean-Luc Mélenchon avait réussi à rassembler la gauche, aujourd’hui il est devenu un obstacle à l’union”, peut-on notamment lire dans une résolution adoptée à 54,15% des voix.

Le texte dénonce aussi “la conflictualisation permanente” du leader de La France insoumise “qui interdit tout élargissement”.

“Il convient de construire un nouveau cadre de travail”

“Le cadre actuel du rassemblement de la gauche a montré ses limites en matière de fonctionnement démocratique et de méthode de travail collectif”, taclent les socialistes, qui plaident pour la construction “d’un nouveau cadre de travail”.

“Il s’agit ainsi de prolonger l’espérance née avec la Nupes en 2022 en la renforçant dans un nouveau cadre de coopération politique”, assure le parti au poing à la rose.

“Deux chantiers de clarification” doivent être ouverts “sans attendre” pour atteindre cet objectif: “le premier doit porter sur un travail de fond pour trancher nos principaux désaccords. Le second, sur le fonctionnement de la Nupes et de sa coordination politique collective de façon à ce qu’aucun Parti ne puisse imposer unilatéralement aux autres sa stratégie”, peut-on lire.

La coalition bat de l’aile depuis longtemps. L’espoir suscité en juin 2022 a en effet été mis à rude épreuve par les violences conjugales d’Adrien Quatennens, la stratégie au moment de la réforme des retraites, la guerre en Ukraine ou les émeutes urbaines, rappelle l’AFP.

Le PCF a déjà fait un pas similaire vers la sortie dimanche en votant une résolution qui constate l'”impasse” de la Nupes et en réclamant “un nouveau type d’union”.

“Nous n’avons pas signé pour la bordélisation”

Mardi matin, avant le même le vote du Conseil national du Parti socialiste, Jean-Luc Mélenchon avait déjà officialisé la fin de l’alliance..

“Olivier Faure rompt la Nupes pour fait personnel à mon sujet à propos d’Israël/Palestine”, avait écrit sur X l’ancien candidat de La France insoumise à l’élection présidentielle.

Dans son discours devant les socialistes, Olivier Faure a estimé mardi soir que “Jean-Luc Mélenchon a été un facteur d’union, mais aujourd’hui il est devenu un obstacle”, rapporte l’AFP.

Il a souligné “la nécessité d’un changement radical dans la façon de concevoir l’union”. “Nous n’avons pas signé pour la bordélisation. Nous sommes là pour gouverner et transformer”, a-t-il asséné, tout affirmant rester “un partisan de l’union”.

Top Articles

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button