Business

Le Pen et Bardella rendent hommage à la Résistance, la gauche et la macronie vent debout

En cette Journée nationale de la résistance, la chef de file des députés RN a salué lundi les «soldats de l’ombre qui ont permis par leur engagement et leur sacrifice de sauver l’honneur d’une nation.»

C’est un hommage qui n’est pas passé inaperçu. Alors que la France a commémoré ses héros en cette Journée nationale de la Résistance, ce lundi, de nombreux responsables politiques ont partagé un message de remerciements sur les réseaux sociaux. Dans cette optique, la chef de file des députés RN Marine Le Pen a partagé une photo de Jean Moulin, président du Conseil national de la Résistance (CNR), avec le commentaire suivant : «Il n’est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.» «Honneur aux soldats de l’ombre qui ont permis par leur engagement et leur sacrifice de sauver l’honneur d’une nation et de porter l’espérance de tout un peuple», a-t-elle écrit.

Jordan Bardella lui a emboité le pas, en clamant «honneur à la Résistance!» Le tout, accompagné d’un extrait du programme du CNR. Un devoir de mémoire qui n’a pas été du goût des oppositions, surtout de la gauche et de la macronie. Qui ont rapidement fait le lien entre la création controversée du RN (ex-FN) en 1972 et l’histoire de la collaboration dans les années 1940. «Votre parti a été fondé par des collabos et Waffen SS. Vous êtes les descendants politiques des gens que les Résistants ont combattus», a raillé le député LFI de l’Essonne Antoine Léaument en ciblant l’ancienne candidate à la présidentielle. «Vous êtes la honte politique de ce pays», a-t-il cinglé. Son collègue Hadrien Ghomi, lui, a jugé qu’«il était impossible de gommer un tel passé, comme (ils) tentent maladroitement de le faire toute honte bue.»

En pleine campagne des européennes, Valérie Hayer a de surcroit expliqué que les «héros français de la Résistance ont sacrifié leur vie pour lutter contre ceux dont (Marine Le Pen) est l’héritière politique.» Une charge à laquelle son concurrent nationaliste a répondu par un photomontage. On y voit la tête de liste de la majorité sur le point de se noyer, la main gauche portant un ordinateur et la droite tendue vers une bouée. Le directeur de la campagne macroniste «Besoin d’Europe» Pieyre-Alexandre Anglade, lui, a qualifié le message de Marine Le Pen d’«infamie». «Personne n’est dupe».

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button