Business

LGV Toulouse-Bordeaux : ce couple refuse de payer la nouvelle taxe, apparue sur leurs impôts fonciers

l’essentiel
Un couple a décidé de ne pas payer la nouvelle taxe, apparue sur les impots fonciers cette année pour financer la future ligne ferroviaire à grande vitesse entre Bordeaux et Toulouse.

Cette année, les contribuables d’Occitanie et de Nouvelle-Aquitaine doivent mettre la main au porte-monnaie pour financer une partie de la future ligne ferroviaire à grande vitesse entre Bordeaux et Toulouse. En effet, une nouvelle ligne est apparue sur les impôts fonciers, la “taxe spéciale d’équipement”.

A lire aussi :
Hautes-Pyrénées : la taxe additionnelle pour financer la LGV Toulouse-Bordeaux fait polémique

Un couple, habitants de Balizac, en Gironde, a ainsi découvert “la petite nouveauté des impôts fonciers, au verso, en bas à gauche”. Cependant, comme le rapporte Actu.fr, ils ont décidé de ne pas la payer. “Pour nous, c’est symbolique, expliquent-ils. Cela ne représente que 4 euros. Ce n’est pas ce qui va nous mettre dedans. TSE ne veut pas dire ‘taxe spéciale équipement’, mais ‘taxe spéciale écocide’. On nous condamne avec ce projet et on nous demande de payer, en plus”.

“Nous avons toujours été réglos sur tous nos impôts, sur toutes nos factures, tiennent à préciser ceux qui habitent à 800 mèters du tracé. Aujourd’hui, cela nous paraît être le seul levier pour montrer notre désaccord”.

Depuis plusieurs semaines, des opposants à la LGV Bordeaux-Toulouse expliquent sur les réseaux sociaux comment contester cette nouvelle taxe. “Lorsqu’on est annualisé, il suffit de modifier le montant de paiement (…) Et après, via ma messagerie privée, j’ai signalé une erreur sur le calcul de mon impôt en écrivant que j’étais opposé au GPSO et à sa taxe car je jugeais ce projet illégitime”, détaille un autre habitant de Gironde auprès nos confrères.

A lire aussi :
CARTE. LGV Toulouse-Bordeaux : allez-vous devoir payer cette nouvelle taxe pendant 40 ans ?

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button