Business

DIRECT. Loi immigration rejetée: Gérald Darmanin estime les oppositions ont “joué contre la France”

Darmanin fait part de “sa grande motivation” pour “adopter des mesures extrêmement fortes”

Le ministre de l’Intérieur fait part de sa “grande persévérance” et “sa grande motivation” pour que “nous adoptions très rapidement des mesures extrêmement fortes contre l’immigration irrégulière”.

Darmanin estime que les oppositions ont “joué contre la France”

Gérald Darmanin cherche à prendre l’opinion à témoin et juge que les oppositions, coupables de “politique politicienne” selon lui, ont joué “contre la France”, en adoptant une motion de rejet.

Darmanin “regrette que nous perdions du temps pour protéger les Français”

Gérald Darmanin s’exprime depuis le commissariat de Maisons-Alfort. “Comme je le fais quasiment tous les jours depuis que je suis minsitre de l’Intérieur, je rends visite aux effectifs de police et de gendarmerie”, introduit-il, précisant que “14 policiers” supplémentaires seront déployés “dans la circonscritpion”.

“C’est aussi une occasion pour moi d’essayer de convaincre”, dit le patron de la place Beauvau, après l’adoption de la motion de rejet. Soulignant qu’il est “très important de pouvoir continuer à donner des moyens aux polciers et aux gendarmes pour lutter contre l’immigration irrégulière”, il ajoute:

“Je regrette profondément que nous perdions du temps pour protéger les Français”

Tanguy accuse Macron de “mépriser le Parlement” en refusant la démission de Darmanin

“En refusant immédiatement” la démission de Gérald Darmanin, “monsieur Maron méprise le Parlement”, estime le député Rassemblement national Jean-Philippe Tanguy sur France 2.

L’élu d’extrême droite dénonce également le projet de loi immigration, qui est, selon lui, un texte “d’extrême mollesse et de submersion migratoire”.

Démission de Darmanin refusée par Macron: Bompard y voit un “problème démocratique”

Faire d’une pierre deux coups. Le coordinateur de La France insoumise, Manuel Bompard, plaide à nouveau ce lundi pour un retrait du projet de loi immigration et un départ de Gérald Darmanin, au lendemain de l’adoption d’une motion de rejet sur le texte.

“Le gouvernement ne disposait pas de majorité à l’Assemblée nationale pour faire voter ce texte de loi”, dit le député des Bouches-du-Rhône sur RTL, appelant l’exécutif à en “tenir compte”. Tout comme Gérald Darmanin, qui devrait “partir en emportant son texte sous le bras”, selon lui.

La veille, le ministre a présenté sa démission à Emmanuel Macron qui l’a refusé. Cela constitue un “problème démocratique”, estime Manuel Bompard. “On nous dit finalement tout va continuer comme avant comme si rien ne s’était passé”, déplore-t-il. Et de dénoncer un président “drogué à l’autoritarisme”.

Gérald Darmanin “déterminé” et “à la tâche”, selon son entourage

Touché mais pas coulé. C’est la démonstration que tente de faire Gérald Darmanin, au lendemain de l’adoption de la motion de rejet sur son projet de loi immigration.

Attendu au commissariat de Maisons-Alfort d’ici quelques minutes, le ministre de l’Intérieur est “determiné” et “à la tâche”, selon son entourage.

Darmanin et Borne chargés par Macron de “faire des propositions pour avancer” sur le projet de loi immigration

L’Élysée a indiqué ce lundi soir qu’Emmanuel Macron a demandé à Élisabeth Borne et Gérald Darmanin de lui faire des “propositions” pour “avancer” et “lever ce blocage” sur le projet de loi immigration, après le vote de la motion de rejet.

Jean-Luc Mélenchon plaide pour “un retour aux urnes” après le vote de la motion de rejet

Jean-Luc Mélenchon n’a pas tardé à tirer les conséquences de l’adoption de la motion de rejet sur le projet de loi immigration.

Après ce revers majeur pour Gérald Darmanin et le camp présidentiel, le leader insoumis a appelé à “une démission du gouvernement” et un “retours aux urnes” dans une note de blog.

Notre article

Loi immigration: malgré le rejet du texte, les macronistes veulent la poursuite du processus législatif

“Pour la suite, le processus législatif doit se poursuivre le plus rapidemment possible”.

Dans un communiqué commun, les trois composantes de la majorité ont appelé, ce lundi soir, à “avancer” et ne pas abandonner le projet de loi immigration, tout en fustigeant l’attitude “irresponsable” des oppositions.

Notre article

“Faut pas être dans le déni”: après le vote de la motion de rejet, un député Renaissance reconnaît “avoir été battu”

Un constat qui se veut lucide. “On a été battu très clairement”, a reconnu le député Renaissance Charles Sitzenstuhl ce lundi sur LCP après l’adoption de la motion de rejet sur le projet de loi immigration.

Le parlementaire a appelé ses collègues à ne “pas être dans le déni” face à ce “moment difficile”. Il a tancé les oppositions, accusées d’avoir formé une “alliance improbable”.

Notre article

Délit de séjour irrégulier, AME, titre de séjour… Le “détricotage” de la commission des lois dénoncé par LR

Les Républicains ont haussé le ton ces derniers jours sur le projet de loi immigration, avant que la majorité de ses députés ne votent la motion de rejet. Plusieurs d’entre eux ont fait savoir leur mécontentement après que des dispositions votées et adoptées par le Sénat, dont la majorité est a droite, ont été supprimées ou modifiées lors du passage du texte en commission des lois à Assemblée nationale.

Le compte n’y était plus pour de nombreux élus LR, que ce soit en raison du rétablissement de l’Aide médicale d’État pour les sans-papiers ou la supression du délit de séjour irrégulier. Surtout, le “compromis” trouvé sur l’article visant au départ à créer un titre de séjour pour les métiers en tension, a provoqué l’ire de la droite. Au Sénat, elle avait créé un nouvel article pour régulariser de “façon exceptionnelle” les immigrés, laissant cette décision à la main du préfet.

En commission, les députés ont encadré le pouvoir de ce dernier, qui pourrait s’opposer à la délivrance du titre en cas de menace à l’ordre public, non-respect des valeurs de la République ou de polygamie.

5 députés marconistes manquaient à l’appel lors du vote de la motion de rejet

Dans le camp macroniste, 5 absences de députés Renaissance ont été d’autant plus remarquées que 5 voix séparent les vote pour des vote contre de la motion de rejet.

On vous en dit plus sur ces élus dans notre article

Les oppositions coalisées pour mettre en échec le gouvernement

La motion de rejet a fait l’objet de 270 voix pour et 265 contre. Ce coup de théâtre a été rendu possible par un vote conjoint des quatre groupes de gauche, du Rassemblement national et d’une partie des députés Les Républicains.

Notre article

Deux scénarios pour le gouvernement après l’adoption de la motion de rejet sur son projet de loi immigration

Le gouvernement a désormais deux options pour continuer à faire vivre son texte après l’adoption d’une motion de rejet: convoquer une commission mixte paritaire pour que 7 sénateurs et 7 députés cherchent un accord ou envoyer le texte en seconde lecture au Sénat.

Le troisième scénario, qui est de retirer le texte, a été écarté ce lundi soir par Gérald Darmanin sur TF1.

Notre article

Quelle suite désormais pour le projet de loi immigration après l’adoption d’une motion de rejet?

Bonjour à toutes et à tous, bienvenue dans ce live politique consacré au projet de loi immigration, qui a fait l’objet la veille d’une motion de rejet adoptée par les oppositions. En conséquence, l’examen du texte a été interrompu, ce qui constitue une cinglante défaite pour Gérald Darmanin. Le ministre de l’Intérieur a ensuite présenté sa démission à Emmanuel Macron, qui lui a refusée.

Suivez l’ensemble des réactions politiques dans notre live.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button