Business

Marie Toussaint huée aux universités d’été de LFI sur fond de dissensions sur les européennes

Marie Toussaint discute avec Manon Aubry en se rendant a leur table ronde la NUPES, lors de l’université d’été de LFI, à Chateauneuf sur Isere, le 26 août 2023.

« On discute ou pas ? Je peux vous parler ou pas ? » Invitée samedi aux universités d’été de LFI, la tête de liste écologiste pour les élections européennes, Marie Toussaint, a dû appeler les « insoumis » à moins de « tumulte » lors d’un débat au cours duquel elle a été copieusement huée, alors que les partis membres Nupes se divisent sur leur stratégie d’alliance aux prochaines échéances électorales.

La candidate participait justement à un débat intitulé « La Nupes peut-elle dépasser ses différences sur les questions européennes ? », en présence notamment de la cheffe de file LFI au Parlement européen, Manon Aubry. L’exercice s’annonçait périlleux pour l’eurodéputée, qui conduit la liste d’EELV aux prochaines élections européennes, alors que les amis de Jean-Luc Mélenchon réclament l’union de la gauche pour ce scrutin.

« On a des différences », a rappelé Marie Toussaint aux militants insoumis, précisant qu’elle n’était pas « la plus opposée de (son) parti à une liste commune aux européennes ». Mais « la révolution citoyenne dont vous parlez, elle ne peut être qu’une révolution de velours. Il ne faut pas confondre l’ère du peuple avec l’âge de la colère », a-t-elle insisté, s’attirant des accusations de « compromission » dans le public.

« Si la colère doit s’exprimer, elle ne peut pas fonder une politique sans risquer de charrier des torrents incontrôlables qui mènent au pire », a déclaré celle qui avait par ailleurs qualifié « d’erreur » l’invitation du rappeur Médine, accusé d’antisémitisme, à l’université d’été d’EELV.

« Ajouter du tumulte au tumulte ça ne permettra pas de mieux nous faire entendre ». « Je vous invite à considérer la douceur comme une force politique (…) on ne deviendra jamais majoritaire sans la douceur », a-t-elle encore asséné. « Les huées, je les prends avec le sourire car je veux y répondre avec de l’amour », a conclu Marie Toussaint à la fin du débat.

Lire aussi : Jean-Luc Mélenchon dit « approuver la contribution » de Ségolène Royal pour une liste de gauche aux européennes

Le Monde avec AFP

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button