Business

Marseille : un homme de 86 ans tue sa compagne atteinte d’Alzheimer avant de tenter de se suicider

Il n’a pas cherché à nier les faits. Un homme de 86 ans a été mis en examen pour homicide volontaire par conjoint après qu’il a reconnu avoir tué à Marseille sa compagne atteinte de la maladie d’Alzheimer, dont il ne pouvait plus s’occuper, a indiqué samedi le parquet.

Les faits se sont produits mardi dans l’appartement du couple à Marseille, où la victime, dont l’autopsie a conclu « à un décès par plusieurs coups d’arme tranchante portés à la gorge », a été découverte par l’infirmière venue lui prodiguer ses soins quotidiens, a précisé le parquet de Marseille. À son arrivée, elle est intervenue pour empêcher le compagnon de la victime de se suicider, selon la même source. Ce dernier, lui-même « atteint d’une grave maladie à un stade avancé », a « immédiatement reconnu les faits, expliquant ne plus pouvoir s’occuper de sa compagne atteinte de la maladie d’Alzheimer », a ajouté le parquet.

À l’issue de sa garde à vue mercredi, l’homme a été présenté à un juge d’instruction et mis en examen « du chef d’homicide volontaire par conjoint/concubin » puis « placé sous contrôle judiciaire » avec notamment une « obligation de soins psychologiques et/ou psychiatriques », a détaillé le parquet.

En France, plus d’un million de personnes sont touchées par la maladie d’Alzheimer. Si aucun traitement n’existe pour la freiner, l’espoir d’en trouver un a été ravivé cet été. Lors d’un essai clinique de phase 3, un anticorps monoclonal, le donanemab, a « significativement ralenti le déclin cognitif et fonctionnel chez les patients présentant des symptômes précoces ».

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button