Business

Meurtre sauvage de Lola, 12 ans : “pour guérir, j’ai besoin…”, son frère brise le silence – Closer

C’est une affaire qui avait touché la France entière. Le 14 octobre 2022, Lola a été séquestrée, violée et tuée dans un appartement voisin de son immeuble à Paris, dans le XIXe arrondissement. Quelques heures plus tard, une femme avait été arrêtée. Dahbia B., considérée comme la principale suspecte, a été mise en examen et placée en détention provisoire à la prison de Fresnes (Val-de-Marne).
Près d’un an après le drame, le demi-frère de la victime, Jordan, a accordé un entretien à Factuel, le 6 octobre 2023. S’il a assuré ne pas ressentir de la colère, il a par contre expliqué devoir faire face à son incompréhension. “Personnellement, pour guérir, j’ai besoin de tout savoir“, a-t-il ainsi déclaré.

Le mobile du terrible crime reste flou. La principale suspecte aurait expliqué avoir voulu se venger alors qu’elle s’était vue refuser l’obtention d’un badge d’accès à l’immeuble (elle vivait chez sa sœur) par la mère de Lola, qui était la gardienne de la résidence. “Je ne suis pas psychologue, mais je ne pense pas qu’elle (Dahlia B.) soit folle au sens clinique du terme“, a ainsi estimé le demi-frère de Lola.
Alors que le procès ne devrait pas débuter avant de nombreux mois, Jordan espère “que les juges ne nous décevront pas“. “J’aurais bien aimé que les peines soient cumulables en France, comme elles le sont aux États-Unis, car une personne qui a pu faire une chose pareille, elle pourra toujours recommencer.”

Le demi-frère de Lola : “Ce serait me faire plus de mal qu’autre chose”

L’homme de 29 ans a été interrogé sur la possible responsabilité de l’Etat dans la mort de sa sœur puisque Dahlia B. avait reçu un avis d’expulsion du territoire. Il a assuré ne pas vouloir se poser la question sur un tel sujet. Il a tout de même souligné : “Oui, cette femme aurait dû être expulsée, mais j’essaie de ne pas y penser. Ce serait me faire plus de mal qu’autre chose“.
Dahbia B. reste présumée innocente des faits qui lui sont reprochés.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button