Business

[VIDEO] Mort de Thomas à Crepol : “Attention la tête de ton fils, elle tourne”, son fils est désigné comme tueur sur les réseaux, elle porte plainte

l’essentiel
Une femme vient de déposer une plainte après que son fils a été désigné comme l’un des tueurs de Thomas, à Crepol, sur les réseaux sociaux. Elle assure que toute sa famille était en Algérie au moment des faits et déplore une stigmatisation inquiétante. 

Khedidja habite à Crepol avec sa famille, peu après la mort de Thomas, tué au cours d’un bal par une bande d’agresseurs, elle reçoit un avertissement inquiétant : “Je reçois sur mon snap : attention la tête de ton fils, elle tourne”, raconte cette mère de famille qui raconte avoir vu la photo de son fils à côté de la mention “la tête des tueurs”, un montage circulant sur les réseaux sociaux et déjà vu par un million de personnes.

A lire aussi :
Meurtre de Thomas à Crépol : “On me prévoyait une décapitation”, la maire de Romans-sur-Isère porte plainte pour des menaces de mort

“On était en Algérie pour enterrer ma mère, et il a été désigné. Vous trouvez ça normal ?”, interroge-t-elle. Inquiète pour la sécurité de son fils, lycéen, et révolté par cet amalgame, elle décide d’aller porter plainte à la gendarmerie. Les gendarmes lui confirment alors que le danger est bien réel.

“On nous a dit vous avez bien fait de venir parce que le lendemain on allait venir péter votre porte !”, raconte cette mère de famille affolée par l’ampleur des idées d’extrême droite dans son quartier. “Ça a pris une ampleur de malade à l’extérieur du quartier et sa tête a tourné dans les réseaux”. Des personnes n’auraient selon elle pas hésité à qualifier les habitants de son quartier de “sauvages radicalisés”. “C’est pas du tout vrai tout ça”, assure Khedidja. 

A lire aussi :
Mort de Thomas à Crepol : “Je ne suis pas Gros Lardon”, un homme confondu avec l’auteur de la marche identitaire de Romans sur Isère

Comme la sienne, quatre autres plaintes auraient été déposées à la gendarmerie ou police de Romans-sur-Isère, pour des faits similaires, selon France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. 

 

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button