Business

Mort de Thomas à Crépol : Gérald Darmanin se dit “scandalisé” par le rassemblement d’ultradroite organisé à Paris

Le rassemblement, interdit par le préfet de police à la demande du ministre de l’Intérieur, a finalement été autorisé par la justice administrative. Il a rassemblé près de 200 personnes, selon les organisateurs.


Publié



Temps de lecture : 1 min

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à l'Assemblée nationale, le 28 novembre 2023. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’est dit “scandalisé par la manifestation” qui s’est tenue place du Panthéon à Paris vendredi 1er décembre au soir, à l’appel d’un groupuscule d’ultradroite, en hommage au jeune Thomas tué lors d’une fête de village dans la Drôme.

“Je suis scandalisé par la manifestation à Paris. Le préfet de police sur mon instruction l’avait interdite, la justice l’a autorisée”, a réagi le ministre de l’Intérieur à l’Assemblée nationale, à la toute fin de l’examen en commission du projet de loi immigration. Le tribunal administratif de Paris avait annulé l’interdiction prononcée par le préfet de police, estimant qu’elle portait, “compte tenu de son caractère disproportionné, une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté de manifestation”.

Gérald Darmanin a appelé les préfets et les responsables des forces de l’ordre à la fermeté contre les violences de militants d’ultradroite, après l’expédition punitive xénophobe menée le samedi 25 novembre à Romans-sur-Isère (Drôme). “Parce qu’elle a été ferme, la France a évité le scénario de petite guerre civile”, a assuré le ministre le 28 novembre, qui a annoncé “proposer” la dissolution de trois “groupuscules” d’extrême droite, dont le groupe Division Martel.



Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button