Business

Mort de Thomas : le préfet de la Drôme Thierry Devimeux “condamne avec la plus grande force” les violences à Romans-sur-Isère samedi soir

80 personnes de l’ultra-droite sont descendues dans le quartier de la Monnaie aux cris de “Justice pour Thomas”, déclenchant des affrontements avec les jeunes de ce quartier.


Publié



Temps de lecture :
1 min

Thierry Devimeux, préfet de la Drôme, dans les locaux de France Bleu Drôme Ardèche en 2021. (FLORENCE GOTSCHAUX / RADIO FRANCE)

“Ces marques de violence sont absolument à condamner”, a déclaré dimanche matin sur France Bleu Drôme Ardèche le préfet de la Drôme, Thierry Devimeux, après la descente de militants d’extrême droite ce samedi soir dans le quartier de la Monnaie à Romans-sur-Isère, une semaine après le meurtre de Thomas à Crépol. 

Ce samedi soir, environ 80 militants d’extrême droite, “qui venaient de toute la France”, ont défilé dans les rues du quartier populaire de la Monnaie à Romans-sur-Isère. La police a arrêté 20 personnes, dont 17 ont été placées en garde à vue “à la suite de violences contre les forces de l’ordre”

“On ne peut pas répondre à la violence par de la violence”

“On ne peut pas répondre à la violence par de la violence”, a dénoncé le préfet de la Drôme, évoquant “quelques policiers qui ont été blessés”. Un homme de 20 ans, issu des rangs de l’extrême droite, a été hospitalisé, après avoir été “tabassé” par des personnes pour l’instant non identifiées.

“Je condamne avec force cette agression comme je condamne avec la plus grande force la tentative d’intimidation de ces jeunes d’ultra-droite”. 

Thierry Devimeux, préfet de la Drôme

à France Bleu Drôme Ardèche

Selon le préfet, “une centaine de policiers” sont encore présents à Romans-sur-Isère dimanche matin. et “ils le seront le temps qui sera nécessaire”. Une frange d’ultra-droite appelle une nouvelle fois à manifester ce dimanche dans le centre-ville. “J’ai pris mes dispositions pour que cette manifestation qui n’est pas autorisée ne provoque pas de troubles à l’ordre public”, a assuré le préfet.



Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button